En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

La Région bruxelloise acquiert un site pour un centre d’accueil des transmigrants

La Région de Bruxelles-Capitale acquiert un ensemble de bâtiments sis avenue du Bourget, 20 à Haren, en vue d’y implanter de manière pérenne un centre d’accueil et d’orientation pour les personnes transmigrantes à Bruxelles.

Le gouvernement régional a demandé à l’échelon fédéral une prise en charge de tous les frais d’hébergement depuis 2019 pour les personnes en migration. Des pourparlers sont en cours au niveau fédéral quant à la création d’un centre d’hébergement et d’orientation. En attendant un avancement du dossier et de surcroît dans les conditions actuelles de crise sanitaire, le gouvernement bruxellois continue de prendre ses responsabilités dans la prise en charge de l’hébergement des personnes transmigrantes sur son territoire pour des raisons humanitaires évidentes, quel que soit le statut administratif de la personne concernée.

À ce titre, cela fait plusieurs mois que 447 personnes dites transmigrantes bénéficient provisoirement d’un hébergement en Région bruxelloise, à l’initiative de cette dernière. 327 personnes sont ainsi accueillies dans une structure spécialement prévue à cet effet au 356 Chaussée de Louvain à Schaerbeek, depuis la fermeture du centre d’accueil « La Porte D’Ulysse » à Haren. Les 120 autres personnes bénéficient d’un accueil dans un hôtel depuis fin mars 2020. Pour des questions de santé publique et étant donné la situation précaire de ces personnes sans logement aggravée par la pandémie, cet accueil a été maintes fois prolongé.

En février 2020, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a chargé citydev.brussels d’accompagner la Plateforme Citoyenne Bxl Refugees dans la gestion des hébergements des personnes transmigrantes d’un point de vue immobilier. Cette assistance a abouti à la solution d’occupation temporaire identifiée et aménagée l’hiver dernier à la Chaussée de Louvain. Citydev.brussels était également chargée de trouver une solution d’hébergement pérenne pour le centre « la Porte d’Ulysse ». Plusieurs options ont ainsi été envisagées, dont un ensemble de bâtiments sis 20 avenue du Bourget à Haren situé dans le pôle d’activités Da Vinci de citydev.brussels, à proximité de l’OTAN.

Le 2 décembre dernier, le Gouvernement bruxellois a donc approuvé l’acquisition de cet ensemble de bâtiments pouvant accueillir un centre dédié d’une capacité de 400 lits ainsi que l’installation de services de support (notamment le CPAS de Bruxelles, etc.).Cette décision permettra donc de pérenniser la structure de Schaerbeek ainsi que ses activités, et d’augmenter légèrement sa capacité afin d’accueillir davantage de personnes concernées. Citydev.brussels pilotera les travaux d’adaptation des bâtiments nécessaires pour le compte de la Région. Le nouveau centre devrait être opérationnel fin 2022. Entre-temps, citydev.brussels continuera d’accompagner BxlRefugees jusqu’à son installation dans le nouveau bâtiment.

«   Alors que la pandémie perdure, il est évident qu’on se doit d’accueillir les personnes en situation précaire, bien qu’il s’agisse d’une compétence fédérale. Pour des raisons humanitaires et au nom de la dignité humaine, nous prolongeons d’une part l’hébergement d’urgence complémentaire. Cette mesure permettra également de diminuer les désagréments dans le quartier Nord, car ces personnes ne devront plus improviser des abris ou dormir dans la rue. D’autre part, en attendant la création d’un centre d’hébergement et d’orientation par le fédéral, la Région prend ses responsabilités et investit dans une solution intermédiaire pour faciliter l’hébergement en centre d’accueil d’urgence de ces personnes en grande difficulté   », déclare le Ministre-Président Rudi Vervoort (PS)

Le gouvernement bruxellois a également décidé de prolonger l’accueil d’urgence des personnes transmigrantes sans hébergement. Une subvention est ainsi accordée à l’ASBL BXL Refugees pour prolonger l’accueil dans un hôtel.

Bxl Refugees fournit un soutien matériel et social aux personnes transmigrantes dans le besoin. L’urgence sanitaire résultant de la propagation du coronavirus et les mesures sanitaires prises par les différentes autorités ont soudainement aggravé la situation de nombreuses personnes vulnérables. En raison des mesures à respecter, les abris d’urgence ordinaires sont toujours au maximum de leur capacité et il reste nécessaire de loger les personnes dans des hôtels.

L’hébergement dans les hôtels des 120 personnes actuellement non prises en charge par le centre de Schaerbeek est ainsi à nouveau prolongé. Trois repas par jour sont également fournis sur place. Ceux qui ne séjournent pas à l’hôtel mais dans d’autres lieux peuvent également bénéficier d’une aide alimentaire quotidienne.

«   Cette opération est un bel exemple de ce que citydev.brussels peut réaliser dans le cadre de missions déléguées par les autorités publiques bruxelloises régionales ou locales. Notre institution possède en effet l’expertise et les compétences utiles et nécessaires pour répondre à tous les besoins de la ville, y compris les projets d’équipements   », termine Benjamin Cadranel, administrateur général de citydev.brussels

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale