Une skieuse espagnole décède dans une avalanche en Andorre

Le jeune femme skiait seule au moment du drame, sur une piste interdite aux amateurs de glisse et délimitée par un cordon de sécurité, a indiqué à une correspondante de l’AFP un des responsable de cette station de ski située à proximité de la frontière avec la France.

Ce sont des amis de la victime, skiant dans une autre partie du domaine, qui ont donné l’alerte deux heures après le déclenchement de l’avalanche, à la fermeture des pistes vers 17H00.

Les équipes de secours se sont alors mobilisées et selon le responsable de la station, «la jeune fille a été retrouvée dix minutes après avoir reçu l’appel», grâce à la présence d’un de ses gants en surface.

Elle était ensevelie sous un mètre de neige. Transférée par hélicoptère à l’hôpital Nostra Senyora de Meritxell, en état d’arrêt cardio-respiratoire, elle n’a pu être ranimée par les médecins.

La police andorrane a ouvert une enquête et s’est déplacée jeudi matin sur les lieux, un travail d’enquête rendu difficile par des conditions climatiques défavorables.

Les responsables de la station ont tenu à rappeler jeudi «qu’il est interdit de passer sous les cordons de sécurité lorsque le risque d’avalanche est important, comme hier (mercredi) et aujourd’hui».

En raison de ce drame, le domaine skiable de Grandvalira, qui inclut six stations de ski dont celle de Soldeu, a annulé les festivités prévues vendredi pour fêter le 10e anniversaire de la création du domaine, né de la fusion de stations andorranes.