La police égyptienne arrête deux journalistes d’Al-Jazeera

La police secrète égyptienne a arrêté deux journalistes de la chaîne Al-Jazeera, un Australien et un Egyptien, soupçonnés d’avoir diffusé illégalement des informations portant atteinte à la «sécurité nationale», a annoncé le ministère de l’Intérieur. Des officiers de la Sécurité nationale ont effectué dimanche une perquisition dans leur bureau, installé dans un hôtel du Caire, arrêté les deux reporters et confisqué leur matériel, a expliqué le ministère. Il n’a pas donné l’identité des deux journalistes, indiquant seulement que l’un était «membre des Frères musulmans», la confrérie du président destitué Mohamed Morsi, et l’autre de nationalité australienne. Selon leurs collègues à Al-Jazeera English il s’agit du chef du bureau du Caire, Mohamed Adel Fahmy et du reporter australien Peter Greste.