En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

L’affiche de Brussels Airlines avait fait grand bruit. Elle montrait un enfant la tête sous l’eau qui retient sa respiration, accompagné du slogan « Allez, on tient bon. Et si vous réserviez déjà pour après ? ». Le souci, c’est que cette publicité a été diffusée dans des régions sinistrées par les inondations de la mi-juillet qui, rappelons-le, ont coûté la vie à plus de 30 personnes, et privent encore aujourd’hui nombre de sinistrés de leur domicile. Et notamment à Angleur.

Une « maladresse » qui n’a pas manqué de faire réagir. Notamment Christine Mahy du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté et Pierre Ozer, chargé de recherche en climatologie et gestion des risques naturels à l’ULiège. Ce vendredi, ils ont fait savoir qu’au moins deux plaintes ont été adressées au Jury d’éthique publicitaire, au ministre fédéral de tutelle et à Brussels Airlines : « Cette campagne publicitaire est choquante à plus d’un titre (…). C’est d’une cruauté sans nom et d’un extrême irrespect envers de nombreuses personnes épuisées (…). La publicité utilise le drame vécu par un très grand nombre de Belges, en laissant penser que le voyage pourra ’les sauver’. Alors que ce sont précisément ces personnes qui majoritairement ne pourront pas partir en vacances et pour qui la priorité de dépenses financières sera orientée vers du vital », expliquaient-ils par voie de communiqué.

« Les habitants d’Angleur choqués »

Leur appel semble avoir été entendu par la Ville de Liège qui a demandé que ces publicités soient retirées : « Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, a constaté la campagne d’affichage de la compagnie aérienne Brussels Airlines sur les panneaux JC Decaux, présents sur tout le territoire de la Ville de Liège. Il a également pris connaissance de la carte blanche, dont il partage les termes. L’émotion est également vive dans le milieu associatif liégeois. La photo utilisée ainsi que la légende ont choqué les habitants d’Angleur, les habitants des zones impactées par les inondations de juillet et la population en général. Rappelons qu’à Angleur, deux personnes sont décédées par noyade pendant ces terribles journées », explique la Ville.

Le bourgmestre a donc pris contact avec la société JC Decaux afin que ces affiches soient retirées à Angleur : « Tant l’annonceur que la société JC Decaux sont sincèrement désolés de l’impact pénible de cette campagne ». Celle-ci a d’ailleurs été clôturée sur l’ensemble du territoire belge. Cette affiche ne sera plus utilisée.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*********** ** ******** ******** ***** **** ***** ****** **** ******** ** ****** ** ***** **** ******* *** ******* ** ************ *********** ** ****** ************** ** ***** **** ** ** **** ********** ****** **** ********************** ** ****** ******* *** ***** ********** * ***** ********* **** *** ******** *********** *** *** *********** ** ** ********** **** ************* *** ******* ** *** ** **** ** ** ********** ** ******* ****** ************* ****** ** ********** ** **** ********* ** ********* ** ********

*** ************************** *** ***** *** ******* ** ***** ******** ********* ********* **** ** ******* ****** ** ***** ****** ** ********* ** ****** ***** ******* ** ********* ** ************ ** ******* *** ******* ******** ** ************ ** ********* *** *** **** ****** ******* ***** **** ******** *** ***** ********** ** **** ************ ************* ** ******** ********* ** ******* ** ** ******** *************** ************* ******** ************ *** ********* ** **** ****** ***** ****** ******* ******* ******** **** *** ** ****** ******** ********* ****** ** ********** ********* ********** ****** ** ********** ******* ** ***** ***** *** ** ***** ***** ****** ** ******* ** ******** ****** *** ** ****** ****** ****** ********** ***** *** ** **** ************* *** ********* *** *************** ** ******** *** ****** ** ******** ** **** *** ** ********* ** ********* ************ **** ********* **** ** ************** **************** *** **** ** ************

*********** ********* *********** ****************

**** ***** ****** ***** ***** ******* *** ** ***** ** ****** *** * ******** *** *** *********** ****** **************** ********** *********** ** ******* ***** ******** * ********* ** ******** ************* ** ** ********* ********* ******** ******** *** *** ******** ** ******* ********* *** **** ** ********** ** ** ***** ** ******* ** * ********** **** ************ ** ** ***** ******** **** ** ******* *** ******* ************ *** ********** **** **** ** ****** ********** ********** ** ***** ********* ***** *** ** ******** *** ******* *** ********* ************ *** ********* *** ***** ********** *** *** *********** ** ******* ** ** ********** ** ********** ********* ******* ******** **** ********* **** *********** *** ****** ******* *** ********* ****************** ******** ** ******

** *********** * **** **** ******* **** ** ********* ** ****** **** *** *** ******** ****** ********* ** ************** ************ ************* *** ** ********* ** ****** **** ************ ********* ** ********** ******** ** ***** ***************** ******** * ************ ***** ********** *** ************ ** ********** ****** ***** ******* ** **** **** **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles