RDC: deux militaires ivres provoquent la panique à Lubumbashi

Des tirs de deux militaires ivres ont provoqué mercredi soir la panique à Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo cible lundi d’attaques meurtrières, a déclaré à l’AFP le ministre de la Défense. «Selon les rapports que je viens d’avoir de Lubumbashi, il s’agit de deux militaires en état d’ivresse qui ont tiré des balles en l’air au centre-ville. La PM (police militaire) est en train de les pourchasser pour les maîtriser. Je n’ai pas de bilan, ni des blessés, ni des morts pour l’instant», a indiqué Alexandre Luba Ntambo. Mutombo, opposant au président Joseph Kabila. Le gouvernement a donné un bilan global de 103 morts, 95 assaillants et 8 militaires.