Dieudonné: l’épidémie de «quenelle» gagne la Belgique

Depuis quelques semaines, les images de jeunes faisant une «quenelle» aux côtés de Dieudonné, d’autres personnalités ou lors de moments médiatisés déferlent sur la toile. La Belgique n’est pas épargnée par ce phénomène inquiétant pour les autorités et les associations de Juifs du pays.

Ainsi, après le footballeur français Nicolas Anelka qui a célébré un but avec une quenelle (et qui risque plusieurs matches de suspension pour ce geste NDLR), c’est un jeune footballeur de Ligny qui s’est fait remarquer ce week-end.

Merje Mutombo, 20 ans, a dégainé une quenelle pour fêter son deuxième but. Un geste qu’il ne voulait pas choquant, ou antisémite. «Je peux comprendre que certaines personnes soient choquées car chacun interprète ce symbole comme il le veut. Mais il n’y avait en tout cas aucune intention raciste ou antisémitisme derrière. Personnellement, j’aime tout le monde», explique le jeune homme. «J’ai reçu plein de message d’amis, notamment sur facebook, qui m’ont dit que je faisais la une et que je les avais fait rire. Quelque part, c’était un peu le but puisqu’il s’agit d’un délire entre potes».

Découvrez notre analyse complète et d’autres témoignages sur ce fait de société dans les journaux de Sudpresse ce mardi 7 janvier ou à consulter via nos éditions numériques.