160.000 euros volés en une seule nuit avec une carte falsifiée

Un homme de 23 ans a répondu mardi devant le tribunal correctionnel de Liège de faits liés à l’utilisation d’une carte bancaire falsifiée pour effectuer des retraits d’argent.L’homme, de nationalité roumaine, avait reproduit sur une carte de substitution les données bancaires de la piste magnétique d’une carte de crédit volée à Oran, en Algérie. L’ampleur du butin a surpris les enquêteurs. En moins de cinq heures, durant la nuit du 20 au 21 février 2013, le prévenu a retiré plus de 160.000 euros dans des distributeurs de Liège et de Verviers. Les caméras de surveillance ont permis de l’identifier et de l’intercepter. Le parquet a requis une peine de trois ans de prison, sans s’opposer à un sursis partiel. Deux complices, identifiés sur les images de surveillance, ne se sont pas présentés devant le tribunal. Ils risquent des peines de trois ans de prison ferme. Jugement le 21 janvier.