Vande Lanotte vs Dedecker: La procédure au civil est un aveu de faiblesse

Le député Jean-Marie Dedecker n’est pas surpris de l’action introduite contre lui au civil par le vice-premier ministre Johan Vande Lanotte. Selon lui, le choix d’une procédure civile est un aveu de faiblesse. Le député aurait préféré une procédure pénale qui lui aurait permis de demander des devoirs d’enquête complémentaires. «La plainte est une tentative de me faire taire mais prouve que j’ai raison», a-t-il ajouté. Le vice-premier ministre sp.a a annoncé mercredi qu’il intentait une action devant le tribunal de première instance de Bruges à la suite des accusations qu’a portées contre lui M. Dedecker. Ces accusations visaient le dossier Electrawinds et un marché d’installation de caméras dans le port d’Ostende.