Jacques Ferretti de Hannut n’a laissé qu’une lettre: «Désolé, je ne reviendrai pas»

Depuis vendredi passé, Maoelle attend le moindre de signe de vie de son mari, parti sans prévenir personne. Comme ses cinq enfants, cette Hannutoise dort très mal. «On ne sait pas mettre de mot sur ce que l’on ressent. On ne souhaite ça à personne», nous confie-t-elle. Il y a une semaine, son mari Jacques Ferretti, 48 ans, a quitté le domicile familial de Lens-Saint-Remy. Et il n’est plus jamais revenu. «Il n’a rien pris. Juste sa voiture, sa carte de banque et son permis», poursuit la Hannutoise.

Plus d’information dans La Meuse Huy-Waremme de ce vendredi.