Braine-l’Alleud: Le centre administratif sera prêt courant 2015

Il est 13h lorsque le bourgmestre Vincent Scourneau (L.B) prend la parole pour présenter ses vœux au personnel communal. « Souvenez-vous, l’an passé je vous avais fixé rendez-vous ici en 2014. Nous y voilà ». Les 400 personnes présentes découvrent, enfin, ce qui deviendra le nouveau centre administratif brainois. « Ce lieu représente exactement le type de transversalité que nous voulons mettre sur pied. Il accueillera l’administration, le CPAS et les services annexes, comme les travaux ou la petite enfance. On se rapproche tous les uns des autres pour travailler pour les Brainois ».

Cependant, il faudra encore attendre un peu avant de voir les Brainois venir chercher leur carte d’identité là où des Toyota étaient exposées. « Nous avons acheté le bâtiment en 2013, place maintenant à la rénovation pour qu’il puisse accueillir les différents services. En étant pragmatiques, nous devrions pouvoir nous installer ici courant 2015. »

En ces temps de crise, ce déménagement est rassurant pour le personnel communal, estime le bourgmestre. « En regroupant tous les services en un seul bâtiment, on réduit les frais de fonctionnement, on fera des économies. Cela permettra de ne pas toucher au personnel communal. On a entendu des bourgmestres se plaindre concernant le budget, les contraintes budgétaires, les transferts de charge… À Braine-l’Alleud, nous ne sommes pas inquiets, nous sommes même en train de recruter à différents niveaux  ! »

Vincent Scourneau est également revenu sur les dernières péripéties concernant la piscine. « C’est un dossier que nous continuons à porter. Quand nous avions lancé le cahier des charges, nous avions été ambitieux. Lors de l’ouverture des offres, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait un dérapage par rapport au budget prévu, car les offres dépassaient les 20 millions d’euros et les charges de fonctionnement auraient été de 700.000 euros par mois ! Nous avons donc relancé un nouveau dossier pour nous maintenir dans des conditions plus acceptables. » Le bourgmestre a conclu son discours en rappelant l’importance de redynamiser le centre-ville. La « maison des associations » qui prendrait place dans l’Hôtel de Ville une fois le déménagement des services terminé, le redéveloppement du plateau de la gare, la nouvelle voirie de pénétration et l’aménagement d’une nouvelle voirie entre la Place Cardinal Mercier et le rond-point « à la Loupe » devraient contribuer à réaliser cet objectif.

« 2014 semble à l’image de ce bâtiment : beau de l’extérieur, vide à l’intérieur », réagit Olivier Vanham (I.B) après le discours du bourgmestre. «  Il a parlé de la piscine, du centre administratif, de la voirie de pénétration… Des projets pour lesquels il y a déjà eu des débats. Notre vœu, c’est qu’en 2014, il y ait de vrais projets pour les Brainois, qui concernent leur quotidien. »

Thérèse Snoy (Ecolo) souhaite, elle, « qu’on s’attaque à d’autres questions qui font la qualité de la vie à Braine-l’Alleud. Le bourgmestre vit beaucoup avec de grands projets, mais il faut aussi penser à la mobilité, aux logements accessibles… »