Menu Le journal du 10 décembre 2022 Je lis le journal Je m'abonne Se connecter S'abonner

Deux millions d’euros pour les associations de jeunesse frappées par les inondations

Pierre-Yves Jeholet et Valérie Glatigny se sont rendus, ce vendredi, dans deux centres de jeunes qui ont été sinistrés par les inondations pour se rendre compte des difficultés qu’ils rencontrent. Ils ont annoncé que des moyens seraient débloqués.

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet et la ministre de l’Aide à la jeunesse Valérie Glatigny se sont rendus vendredi en fin de matinée dans deux centres de jeunes à Trooz et Chaudfontaine afin de se rendre compte des difficultés que rencontrent les associations touchées par les inondations de juillet 2021. À cette occasion, ils ont annoncé l’octroi de moyens financiers.

Les deux ministres ont visité les locaux du Centre de Rencontre et d’Hébergement (CRH) de Nessonvaux, détruits par les flots, puis ceux de la Maison de Jeunes NOVA, inondés.

Les représentants de différentes associations travaillant avec les jeunes étaient présents pour leur faire part des difficultés de leur quotidien. La question de la qualité de l’accueil des jeunes reste fort présente.

« On a été entendu je pense »

« Il va falloir voir quelles sont les modalités exactes d’application de ce mécanisme financier. On a été entendu, je pense », a commenté Yves Reuchamps, coordinateur de la Maison des Récollets à Verviers. « Que ce soit chez nous ou dans les autres maisons de jeunes, on a besoin exclusivement de moyens matériels, car on a perdu beaucoup pendant les inondations. Pour certains, il faut aussi un soutien pour alléger les coûts des rénovations à entreprendre. »

Les deux ministres MR ont annoncé qu’un budget de 2 millions d’euros allait être débloqué. Les modalités d’utilisation de ce budget devraient être arrêtées d’ici carnaval dans une circulaire qui sera présentée au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « C’est un montant qui est réservé sur un fonds d’urgence pour les inondations pour toutes les structures jeunesse qui ont été impactées », a précisé Valérie Glatigny. « L’objectif est de couvrir du matériel qui n’a pas été couvert par les assurances, par exemple du matériel sonore, informatique ».

Les associations ont par ailleurs fait part d’un traumatisme chez certains jeunes, une information qui a touché la ministre. « Un jeune qui a un réseau autour de lui va mieux, c’est vraiment crucial de lui permettre d’avoir des interactions dans des maisons », a-t-elle ajouté.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising