Egypte: le oui donné gagnant au référendum constitutionnel

Les Égyptiens attendaient jeudi sans suspense les résultats d’un référendum constitutionnel où le oui devrait remporter une majorité écrasante, la participation étant la véritable clé de ce scrutin et de l’avenir du chef de l’armée, homme fort du pays. Ce référendum sur la nouvelle Constitution, une révision de la précédente sans changement majeur, s’apparente à un plébiscite pour le très populaire général Abdel Fattah al-Sissi qui a annoncé son intention de se présenter à la présidentielle si «le peuple le réclame». Lorsque le chef de l’armée a annoncé le 3 juillet l’éviction du président islamiste Mohamed Morsi, il a assuré répondre au souhait de millions de manifestants ayant réclamé son départ, mais les pro-Morsi - réprimés dans le sang - l’accusent d’avoir mené un «coup d’État».