Le paparazzi qui a pris les photos Hollande/Gayet: «J’en suis fier. Je livre des faits vérifiés»

S’il vient de faire de la très mauvaise publicité au Président de la République, Sébastien Valelia, le paparazzi à l’origine des clichés publiés par le magazine «Closer», n’éprouve aucun remords. «Je ne vois pas pourquoi les personnalités ne seraient dans les journaux qu’au moment où elles veulent favoriser leur carrière. Quand on est président de la République, on a une fonction à défendre. Il y avait tant de photographes sur cette info qu’elle devait sortir un jour», s’est-il expliqué dans LeMonde.

«J’en suis fier ! Je ne suis pas dans la rumeur, ni dans la manipulation, je livre des faits vérifiés», s’est défendu le photographe de 42 ans.

Expert en scoops

Et ce n’est pas la première fois que Sébastien Valiela est à l’origine d’un reportage qui se vend partout dans le monde. En 1994, c’est déjà lui qui avait révélé le scoop sur la fille de François Mitterrand.«La photo de Hollande était bien plus facile à faire, tant il était mal protégé.» poursuit-il.

Très imbus de sa personne, Sébastien Valiela se considère comme le maître en la matière. « Dénicher des infos, trouver une histoire, surprendre Ernest de Hanovre embrasser en Thaïlande une fille qui n’est pas son épouse, Caroline de Monaco, ce n’est pas donné à tout le monde. On est une petite dizaine sur la planète à tenir ce rang » s’est-il vanté dans Le Monde.

Montant inconnu

À côté de ces déclarations, le photographe refuse de donner le montant exact qu’il a touché pour réaliser ce reportage. Le site Press News estime qu’il aurait gagné 40.000 euros, le Point vise plutôt 30.000 euros. Un spécialiste cité par l’Express pense plutôt qu’il aurait touché... 75.000 euros  !