Affaire Gayet/Hollande: Valérie Trierweiler "ne tient pas debout", de nouvelles révélations attendues ce vendredi (vidéo)

La relation présumée entre l’actrice française Julie Gayet et le président français François Hollande ne cesse de faire couler de l’encre dans la presse française et étrangère. Ce jeudi, le magazine VSD annonce ainsi en une : « C’est fini » entre Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande depuis son accession à l’Elysée, et l’homme fort de l’Hexagone. Les magazines Elle et Gala ont de leur côté décidé de faire leur manchette sur Julie Gayet. Alors que le magazine people Closer, à l’origine de l’affaire vendredi dernier, annonce de nouvelles photos et de nouvelles révélations dans son numéro à paraître ce vendredi dans les kiosques français et ce samedi dans les librairies belges.

Mais c’est aussi l’état de santé de la première dame de France Valérie Trierweiler qui inquiète. En effet, la journaliste est toujours hospitalisée depuis vendredi dernier, mais aucun média ne semble d’accord sur la raison de ces soins dans un établissement parisien. Selon le Canard Enchaîné, Valérie Trierweiler avait « piqué une véritable crise de nerfs » suite à la parution des photos de Julie Gayet et François Hollande dans le magazine Closer. Une information démentie par RTL. De son côté, le magazine Le Point donne la parole à un proche de la première dame, qui explique qu’elle « aurait juste pris une pilule de trop », balayant ainsi la thèse d’une tentative de suicide.

Son état reste cependant fragile. Selon RTL, Valérie Trierweiler « ne tient pas de bout ». Et Europe 1 ajoute, témoignages à l’appui, qu’elle serait dans « un état de fatigue nerveuse extrême », fait de « hauts et bas ». La station rapporte même que François Hollande ne serait toujours pas venu lui rendre visite, ce que l’Elysée a refusé de confirmer ou infirmer.