Ils lui volent son Samsung puis lui envoient, sans le savoir, des photos et une vidéo pornographiques d’eux

C’est en relevant sa boîte Dropbox que Victoria Brodsky s’est aperçue de cet arrivage régulier de clichés « olé olé », explique le New York Daily News, qui relate l’histoire tout en la « pimentant » de quelques photos. Une application prévue sur l’appareil que les voleurs n’ont pas pensé à neutraliser.

« Il faut qu’ils soient pris », indique-t-elle. « En tout cas, lorsque je regarde les photos et la vidéo, j’ai l’impression qu’ils aiment plus mon Samsung que leur partenaire. Le sexe, chez eux, a l’air assez ennuyeux… »