Burdinne:un funérarium… braqué pour 400€

Christine Closson et sa mère Marguerite Marneffe ont fait preuve d’un courage exemplaire, ce jeudi soir. Ces deux femmes, qui gèrent les pompes funèbres Closson à Burdinne, ont été braquées par deux malfrats. Christine, les larmes aux yeux, nous raconte la terrible scène : «  Je n’avais jamais pensé qu’un braquage pouvait nous arriver dans ce village. On laisse la porte du magasin ouverte jusqu’à 18h. À 17 h 30, j’ai entendu la sonnette retentir. Je n’ai même pas eu le temps d’aller dans le magasin. Ils sont directement venus dans le salon privé. Il y en avait un petit et un grand. Ils étaient cagoulés et gantés. L’un d’eux avait un pistolet », nous explique Christine.

Au moment des faits, cette Burdinoise était seule avec sa maman, âgée de 80 ans et handicapée. La vieille dame a gardé son sang-froid. « Elle a crié : Qu’est-ce que vous voulez ? » Ils ont répondu qu’ils voulaient de l’argent. Maman, dans sa chaise roulante, s’est énervée. Elle aurait pu leur mettre un coup de béquille. Elle a même simulé un malaise !  » Christine n’avait qu’une idée en tête : donner l’argent aux braqueurs pour qu’ils se calment. « Ils m’ont dit que s’ils avaient ce qu’ils voulaient, ça irait vite. Sinon ça pourrait durer des heures. J’ai vu la fin pour maman et moi. Je ne voyais pas comment on allait s’en sortir ».