Braine-l’Alleud: Le Lycée du Centre bientôt vendu à un promoteur français?

À l’abandon depuis plus de deux ans, le Lycée du centre de Braine-l’Alleud devrait bientôt connaître - enfin! - une nouvelle affectation. Un promoteur est intéressé par le site, qui devrait accueillir logements, commerces et parkings.

C’est sans doute le chancre le plus spectaculaire de tout Braine-l’Alleud, ou de moins le plus visible, l’ancienne piscine du Neptune étant située dans un quartier reculée. Situé en plein centre-ville, à deux pas du parc, l’Athénée Royal du Centre de Braine-l’Alleud, aussi appelé Lycée du Centre, est à l’abandon depuis plus de deux ans. Vitres brisées, tags, mauvaises herbes et, parfois, squatteurs... Difficile de reconnaître l’école qui a vu passer des milliers d’écoliers au cours de toutes ces années. Un propriétaire privé avait racheté le terrain en 2004. Il comptait y réaliser un complexe immobilier comprenant commerces et appartements, mais n’a pas réussi à le concrétiser. Les cours ont continué à être donnés jusqu’en 2011. Depuis lors, la situation n’a eu de cesse de se dégrader.

Logements et commerces

Selon plusieurs sources, des négociations sont en cours, en phase avancée même, entre ce propriétaire et une firme française en vue de la vente du bien. Ce nouveau promoteur a déjà une idée claire concernant la suite des opérations. Une esquisse a même déjà été dessinée. Ce nouveau projet garde la formule d’un mélange de logements et de commerces, afin de redynamiser le centre-ville. Ce projet est, semble-t-il, mis en parallèle avec un deuxième dossier, qui concerne le réaménagement du parking de la Cure, situé juste en face, dont s’occupe un autre promoteur. Là, l’idée est de réaliser une petite place et des parkings en sous-terrain. De fait, l’arrivée de commerces implique, forcément, un besoin de parkings. Des emplacements seront certes prévus à l’extérieur de la propriété, mais les places de parkings dans le centre de la commune constituent l’une des priorités de la majorité. Si les deux dossiers sont en quelque sorte liés, c’est afin de garder une certaine cohérence pour l’espace public.

Reste la question du bâtiment. L’objectif étant d’installer sur le site des logements, des commerces et des parkings. Bref, pas besoin de vous faire un dessin, le bâtiment actuel, devenu obsolète, devra, selon toute vraisemblance, être démoli. Pour le moment, tout ceci n’est encore qu’une hypothèse, car l’accord entre les deux parties n’a pas été conclu. L’optimisme était cependant de mise parmi nos interlocuteurs, prêts à démarrer dès que le feu sera passé au vert. Une fois le marché conclu, le Lycée du Centre pourra, enfin, connaître une nouvelle vie.