En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Jesse, 5 ans, tué percuté par un train à la gare d’Anvers: «Il adorait les trains»

Le jeune garçon retrouvé mort dans un tunnel sous la gare d’Anvers-Central lundi après-midi est bien décédé dans une collision avec un train en mouvement, a confirmé mardi après-midi le parquet d’Anvers. Son papa s’exprime auprès du Nieuwsblad.

Les images de surveillance permettent de situer le moment de l’accident vers 14h41, moins d’une demi-heure après que l’enfant a été porté disparu. Jesse Fofana, la jeune victime, était entré dans la gare par ses propres moyens et avait accédé aux voies via un quai.

Le garçon de cinq ans a été vu pour la dernière fois à 14h15 avec sa mère et son frère dans un fast-food près de la gare, sur la Keyserlei. Il se serait enfui alors que sa mère était aux toilettes. Cette dernière a immédiatement signalé la disparition de l’enfant. Des recherches ont été menées, mais peu après 16h00, un conducteur de train a remarqué le corps du garçon dans un tunnel qui relie Anvers-Central et Anvers-Berchem.

L’enquête a maintenant révélé que le garçon s’était lui-même retrouvé sur les rails. La zone d’aiguillage où il a été percuté est un endroit interdit au public, mais il n’est pas physiquement fermé depuis les quais, bien qu’il y ait un panneau d’interdiction de passer.

« Il adorait les trains »

Le papa du petit Jesse s’est exprimé après le drame. Auprès de nos confrères du Nieuwsblad, Sedia explique que son fils « adorait les trains et les escalators. C’est peut-être pour ça qu’il est entré dans ce tunnel ferroviaire », déplore-t-il.

Le père de famille explique que la journée devait être une surprise organisée par sa femme : « Elle voulait surprendre Jesse et son frère Louis et les emmener en voyage à Anvers. Normalement, nous prenons la voiture, mais ces deux garçons sont fous de tout ce qui a trait aux trains. Ils ont adoré le fait d’avoir été autorisés à se rendre sur le quai. Il fallait que ce soit une belle journée… ».

Sedia se pose aujourd’hui mille questions. « Il aimait beaucoup les trains. Est-ce pour cela qu’il voulait retourner à la gare ? (…) Au Carrefour de Hasselt, nous devions toujours le retirer de l’escalator. Il n’aimait rien de plus que monter et descendre les escaliers. Si vous le laissiez faire, il pourrait passer des heures à le faire. C’est ce que vous obtenez avec les petits garçons. Ils voient tout comme un jouet. C’était peut-être la raison ? », déclare-t-il au Nieuwsblad.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo