Menu Le journal du 28 novembre 2022 Je lis le journal Je m'abonne Se connecter S'abonner

Tentative de suicide au Shape à Maisières: le papa du jeune travailleur témoigne

Un travailleur civil, âgé de 29 ans, de la base militaire du Shape, a tenté de se suicider sur son lieu de travail. Ce vendredi matin, son père a souhaité témoigner lors d’une conférence de presse organisée avec le SETCa.

« J’ai tenu à m’exprimer pour que cette situation n’arrive plus à personne », explique d’emblée Thierry, le papa du jeune homme. Il travaille lui aussi sur la base militaire du Shape, depuis plus de 30 ans.

Son fils a commencé à travailler là-bas il y a cinq ans. Trois ans plus tard, il a changé de fonction et a obtenu un poste opérationnel dans un magasin. Mais la situation s’est vite dégradée. « Il a vécu un harcèlement moral et homophobe. Il n’y a pas d’autres mots », poursuit Thierry qui parle notamment de surnoms homophobes donnés à son fils. « En septembre 2020, il a déjà été absent pendant un mois à la suite de ces agissements. Il a ensuite repris tant bien que mal le travail mais sous médication. Le harcèlement ne s’est cependant pas arrêté. Il a interpellé plusieurs fois sa hiérarchie directe ainsi que le représentant des travailleurs. Mais rien n’a changé… On ne l’a sans doute pas pris au sérieux… »

Un message à sa maman

En juin dernier, le fils de Thierry est retombé en maladie. « Il souffrait d’une dépression profonde. Il a pris l’initiative de contacter lui-même un psychologue pour sortir de cet enfer. Grâce aux aides et aux soins médicaux, il se sentait mieux et a souhaité reprendre le travail. » Il est revenu sur la base en janvier.

« Mais l’enfer a continué. Mon fils a alors interpellé la conseillère en prévention. C’était urgent. Il était vraiment en détresse. Et la veille de son passage à l’acte, il est retourné la voir. De notre côté, avec sa maman, nous étions au courant de ses difficultés mais il ne nous disait pas tout. »

Mais pourquoi n’a-t-il pas démissionné ? « Il voulait évoluer dans l’organisme de l’OTAN. C’est pour cela que dans le même temps il poursuivait des études en cours du soir », répond son papa. « Il avait même postulé pour d’autres postes mais n’avait jamais été retenu. »

Et ce vendredi 4 février, le travailleur de 29 ans a envoyé un message à sa maman. « Il a dit qu’il n’en pouvait plus et qu’il n’y avait plus de solution. Et il a demandé pardon pour l’acte qu’il allait commettre », poursuit Thierry les larmes aux yeux. Son épouse a alors appelé en urgence la base militaire. « Fort heureusement, un membre de la base est intervenu et a réussi à le sauver. » Il est aujourd’hui sorti d’affaire physiquement. « Il va désormais essayer de se reconstruire. C’est un garçon très sensible. Mais imaginez sa blessure, elle laissera des traces. C’est inévitable mais nous le soutiendrons au maximum. »

Ses parents se disent également sous le choc. « Ce que nous avons vécu, c’est terrible. »

Enquête en cours

Thierry, soutenu par le SETCa, en veut énormément au Shape. « Ses appels au secours n’ont jamais été pris en considération. Il y avait pourtant moyen d’éviter ce drame. Des outils existent. C’est de la non-assistance à personne en danger. » Avec le SETca, plusieurs procédures vont être lancées.

Une enquête de police est également en cours. La police fédérale s’est rendue sur place et a rédigé un p.-v. Des personnes ont déjà été interrogées. « Et nous ne comptons pas en rester là. Nous irons jusqu’en justice. Nous espérons que les personnes impliquées seront réprimandées » affirme encore le papa.

De son côté, la base du Shape a réagi suite à ce drame et aux accusations du Setca (cf. texte ci-joint).

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising