Bachar al-Assad annonce qu’il y a de «fortes chances» qu’il soit candidat

Le président syrien Bachar al-Assad a annoncé dans une interview exclusive à l’AFP qu’il y avait de «fortes chances» qu’il soit candidat à un nouveau mandat en juin et exclu de confier la tête d’un futur gouvernement à un opposant. Dans cet entretien réalisé dimanche au palais du Peuple à Damas, M. Assad a prévenu que la guerre qu’il mène contre les rebelles serait longue, alors que la conférence internationale de Genève II qui s’ouvre mercredi en Suisse est censée ouvrir la voie à une issue politique au conflit qui a fait plus de 130.000 morts depuis mars 2011. «Je considère que rien n’empêche que je me porte candidat (...) et si l’opinion le souhaite, je n’hésiterai pas une seconde à le faire. Bref, on peut dire qu’il y a de fortes chances que je me porte candidat», a déclaré M. Assad, qui est apparu souriant et décontracté. Agé de 48 ans, M. Assad, au pouvoir depuis juillet 2000, a succédé à son père Hafez al-Assad décédé en juin 2000 après avoir dirigé le pays durant 30 ans. Interrogé sur l’opposition, le président syrien lui a dénié toute représentativité, estimant qu’elle était «fabriquée» par les services de renseignements étrangers.