Saad Hariri va rentrer au Liban en 2014 «pour les élections»

L’ancien Premier ministre libanais, Saad Hariri, qui vit en exil en France depuis 2011, a annoncé lundi qu’il allait rentrer au Liban, «pour les élections» législatives, prévues en novembre, et «pour un jour être Premier ministre». Profondément divisé, victime des contrecoups du conflit en Syrie voisine, le Liban est paralysé politiquement depuis la démission du Premier ministre, Najib Mikati, en mars 2013. Les élections législatives ont été repoussées à novembre, et il n’est pas sûr que le scrutin présidentiel prévu en mai ait lieu.