J.-P. Philippot devant le CSA concernant le passage de Di Rupo dans «Sans chichi»: «une maladresse éditoriale» mais pas de faute

Jean-Paul Philippot a été auditionné pendant une heure par l’auditeur du CSA qui l’avait convoqué, selon le site de L’Echo. L’avocat de la RTBF a estimé que cette convocation avait un caractère non-fondé. Il s’interroge sur l’urgence alors que l’invité de l’émission de rentrée de la RTBF était connu depuis le 18 décembre. Il s’est aussi interrogé sur la nature du préjudice alors que l’on ne se trouve toujours pas en « période de prudence » pendant laquelle les apparitions politiques sont réglementées.

Jean-Paul Philippot a tenu le même discours et déclaré que la RTBF n’avait formellement commis aucune faute. Il a toutefois reconnu qu’il pouvait y avoir eu « une maladresse éditoriale ». Il a ajouté que le Conseil d’Administration mettrait, à l’avenir, des balises concernant l’apparition de politiques dans les émissions de divertissement.