Standard & Poors prévoit une hausse des prix de l’immobilier de 1,5% par an pour 2014 et 2015

Les faibles conditions économiques persistantes de 2013 (contraction du PIB réel estimé à -0,1%) n’ont pas freiné la croissance du marché immobilier belge, note S&P.

Par ailleurs, les prix des biens immobiliers résidentiels en Belgique ont augmenté de 2,5% au troisième trimestre de 2013 (après une croissance de 2,8% au deuxième trimestre 2013). Standard and Poor’s estime encore que la croissance des prix sera soutenue (+2,%) pour la totalité de 2013 grâce à des taux d’intérêt historiquement bas et des mesures fiscales accommodantes.

Selon les statistiques nationales du troisième trimestre 2013, le nombre de ventes de maisons a baissé de 5,6% sur base annuelle. La baisse de transactions est moins marquée en Région bruxelloise (-0,1%) que dans le reste du pays (-6% en région flamande et -3,9% en Wallonie).

L’agence prévoit également que les «prix de l’immobilier pourraient commencer à se stabiliser cette année en zone euro, même si une reprise est encore loin». Elle prévoit pour 2014 des baisses de prix plus modestes que l’année dernière en Espagne (-2%) et en Italie (-1%), des améliorations de prix au Royaume-Uni (+5%), en Allemagne (+4%), en Irlande (+3,5%) et au Portugal (+0,5%) et aucune croissance pour les Pays-Bas (0%).