Le FC Bruges en appel de la suspension d’un match infligée à Michel Preud’homme

La commission des litiges de l’Union belge avait prononcé mardi après-midi une sanction réduite de moitié par rapport au réquisitoire du parquet, soit une journée de suspension (du 23 au 29 janvier) et 300 euros d’amende. Dans ce cas, MPH ne pourrait pas prendre place sur le banc pour le déplacement à Anderlecht.

L’ancien gardien international avait été envoyé en tribune lors du dernier match, Lierse-FC Bruges (1-1), après s’être emporté contre l’arbitre car il estimait que le remplacement qu’il avait demandé prenait trop de temps à être autorisé. Le coach brugeois s’était ensuite défendu bec et ongles devant la commission, mardi, à l’aide d’images vidéo.

Celle-ci a de son côté considéré que Michel Preud’Homme s’était emporté «d’une manière inacceptable» contre l’arbitre. La commission a cependant constaté qu’il n’y avait pas eu d’injure et que l’impartialité de l’homme en noir n’avait pas été remise en cause. «Une interdiction de zone neutre d’une semaine semble donc une sanction appropriée