En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

LA RCA de Stavelot reconnue comme Centre Sportif Local Intégré

La Régie Communale autonome de Stavelot, qui gère les infrastructures sportives de la commune, a reçu une belle reconnaissance. Elle est dorénavant un Centre Sportif Local Intégré.

La Ville de Stavelot a créé sa Régie Communale Autonome en 2019 en lui confiant la gestion des infrastructures sportives. Avec la crise du Covid qui a imposé de longs mois d’inactivité au secteur du sport puis l’inondation de la plaine des sports en juillet dernier, les premières années de fonctionnement de la RCA ont été quelque peu compliquées. Mais cela ne l’a pas empêchée de poursuivre sa structuration en sollicitant auprès de la Fédération Wallonie – Bruxelles la reconnaissance en tant que Centre Sportif Local Intégré.

Envoyé en mars 2021, le dossier a été approuvé, le 20 décembre dernier, par le Conseil Supérieur du Sport. La procédure s’est achevée le 1er février avec la signature, par la Ministre Glatigny, de l’arrêté de reconnaissance.

Valable pour 10 ans, cette reconnaissance salue à la fois la conformité de la structure, la conformité de son action et la qualité de la gestion de son directeur, Steven Drouguet. La première conséquence de cette reconnaissance est budgétaire via l’obtention d’une subvention de 90 % du salaire du premier agent, soit le salaire du directeur. Cela représente quelque 500.000 euros sur la période de 10 ans.

Par ailleurs, un CSLI est soumis à un contrôle des conditions mises à l’obtention de la reconnaissance, via un rapport d’activité à envoyer avant le 31 mars de chaque année.

Ce rapport doit porter sur les initiatives suivantes   :

> la promotion de la pratique sportive   ;

> la promotion de l’éducation à la santé par le sport   ;

> la promotion des valeurs d’éthique sportive et de fair-play   ; > l’établissement d’un plan annuel d’occupation et d’animation des infrastructures non seulement pour les clubs mais aussi dans le cadre du sport pour tous («   organisation d’activités librement proposées à l’ensemble de la population   »)   ;

> l’organisation d’un conseil consultatif des utilisateurs qui doit se réunir deux fois par an au minimum   ;

> l’installation de défibrillateurs   ;

> la formation des utilisateurs à l’usage des défibrillateurs une fois par an.

Ces obligations sont déjà bien rencontrées. Dans un courrier séparé, la Ministre félicite d’ailleurs la commune pour «   ses démarches positives en faveur d’une véritable politique sportive locale   ». Rappelons notamment que Stavelot est depuis 2018 une des communes «   ambassadrices du fair-play   » du Panathlon Wallonie – Bruxelles et qu’elle mène chaque année des actions dans ce cadre. Par ailleurs, le plan d’occupation est en vigueur depuis de nombreuses années, les utilisateurs sont rassemblés depuis 2014 au sein de la Commission des Sports et les infrastructures sont toutes équipées de défibrillateurs.

Il faut donc retenir que parallèlement à la gestion financière et technique des infrastructures, cette reconnaissance appelle la RCA à un rôle d’animation sportive plus large via l’accueil et l’organisation d’activités.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale