En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

À Dubaï, Novak Djokovic se «réjouit» de pouvoir jouer au tennis, sans vaccin

« Je me réjouis de retourner jouer lundi (…) Le tennis me manque après tout ce qui s’est passé », a déclaré jeudi le numéro 1 mondial à la presse lors d’une visite du pavillon de son pays, la Serbie, à l’Exposition universelle de Dubaï.

Novak Djokovic a dit jeudi se « réjouir » de revenir prochainement sur les courts de tennis à Dubaï, après le fiasco de l’Open d’Australie, pays dont il avait été expulsé pour refus de se faire vacciner contre le Covid-19.

Son refus de se faire vacciner lui avait fait manquer en janvier l’Open d’Australie, défrayant la chronique internationale et permettant à l’Espagnol Rafael Nadal de porter à 21 le record de titres du Grand Chelem chez les hommes, soit un de mieux que le Serbe et Roger Federer.

« Nole » participe au tournoi ATP 500 de Dubaï qui se tiendra à partir de lundi dans le riche émirat du Golfe, où le vaccin contre le Covid-19 n’est pas obligatoire. Il jouera lundi son premier match de la saison, dans une compétition à laquelle participe également le Britannique Andy Murray.

Dans un entretien à la chaîne de télévision britannique BBC, il s’est dit « prêt à payer le prix » de ses convictions contre le vaccin en renonçant si nécessaire aux tournois de Roland-Garros et de Wimbledon.

« Les principes qui conduisent à la prise de décision concernant mon corps sont plus importants qu’un titre ou que quoi que ce soit », avait-il déclaré mardi dans cette interview.

La perspective d’une participation à Roland-Garros et Wimbledon se rapproche, la France et le Royaume-Uni étant sur le point d’assouplir les restrictions sanitaires. La vaccination est toutefois toujours requise pour participer à l’US Open aux Etats-Unis.

Deux Masters 1000 sont également prévus aux Etats-Unis : Indian Wells du 7 au 20 mars, où il figure sur la liste des participants, et Miami du 21 mars au 3 avril.

« Honneur »

Expulsé d’Australie, Novak Djokovic avait fait escale à Dubaï après avoir échoué à convaincre la justice australienne d’accepter son recours contre l’annulation de son visa par le gouvernement, à la veille de l’ouverture de l’Open d’Australie où il rêvait d’un 21e titre record en Grand Chelem.

Cette expulsion est venue conclure un long bras de fer entre le joueur qui n’a jamais caché son scepticisme contre les vaccins et les autorités australiennes qui affirmaient que sa présence sur l’île-continent pourrait souffler sur les braises du mouvement anti-vax.

A Dubaï jeudi, Novak Djokovic a été reçu avec les honneurs par les responsables du pavillon serbe de l’Exposition universelle. Le sportif de 34 ans a écrit de manière très solennelle un mot sur un livre d’or.

« Merci de m’avoir reçu de cette manière et présenté tout ce que la Serbie a de meilleur (au pavillon serbe), c’est un honneur d’en faire partie », a déclaré Novak Djokovic à ces responsables serbes.

Le feuilleton australien qui a largement dépassé les frontières du sport et écorné l’image du N.1 mondial, mais il conserve une grande popularité en Serbie.

Le gouvernement et une partie de la population serbes avaient vivement dénoncé ce qu’ils considéraient comme un acharnement de Canberra à l’encontre de leur héros national.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale