La RTBF ne sera pas sanctionnée pour son émission «69 minutes Sans Chichis» avec Elio Di Rupo

Le 1er vice-président du CSA Pierre Houtmans n’a toutefois retenu aucune faute à l’égard de la RTBF et de son administrateur général, Jean-Paul Philippot. Ce dernier avait été entendu mardi par le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA). Il avait estimé qu’aucune règle n’avait été enfreinte mais avait reconnu qu’il y avait eu une maladresse éditoriale et que l’émission en question aurait dû être diffusée avant le 1er janvier.

La RTBF dit vendredi prendre «acte avec satisfaction que le CSA ne retient aucun grief à son encontre». Elle rappelle que son conseil d’administration fixera avant la rentrée de septembre 2014 des balises pour éviter toute forme de polémique sur la présence des mandataires politiques dans les émissions, autres que celles d’information.

Le président du MR, Charles Michel, avait dénoncé auprès de la RTBF la présence du Premier ministre Elio Di Rupo sur le plateau de l’émission de divertissement «Sans Chichis», ceci à quelques mois à peine des élections.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) avait dénoncé à son tour la présence excessive, selon lui, des responsables politiques PS au sein des programmes télévisés de la RTBF. «En Wallonie, c’est comme en Corée du nord: un parti, et même un seul homme», avait-il déclaré.