Coup de feu au château abandonné de Noisy!

Dimanche matin, un vidéaste amateur de la région bruxelloise a essuyé un coup de feu alors qu’il se trouvait à l’intérieur, avec son épouse. « On a eu très peur », raconte John, 30 ans. « On était parti là pour prendre une vidéo aérienne du château mais on a poussé la porte et on est entré. On n’était pas les seuls, il y avait d’autres photographes que je ne connais pas. On devait être 8 en tout. Soudain, on a entendu une détonation. On a cru à un pétard, mais non, la fenêtre venait de voler en éclats. Ma femme a d’ailleurs été légèrement égratignée par un morceau de verre. C’était clairement un coup de feu, tiré par un fusil. Par une autre fenêtre, on a vu détaler une famille qui arrivait gentiment avec des ados. On était pétrifié. On a attendu 2 minutes puis on a pris la fuite. C’est fou de se faire tirer dessus, comme cela, sans sommation. J’aurais compris qu’on se fasse réprimander, ou que l’on tire en l’air, mais là, nous viser par la fenêtre, c’est grave ! »

Qui a tiré ? Le garde-chasse du château ? On l’ignore. Le bourgmestre Yvan Petit n’était pas au courant de l’incident. « Ce que vous me racontez démontre bien nos craintes et justifie que l’on demande la démolition de ce château, qui n’attire que des ennuis », dit-il. La semaine dernière, il a reçu une pétition de 7.000 signatures demandant qu’on préserve la superbe bâtisse. « Ce qui est dangereux aussi, c’est son état de délabrement », ajoute le mayeur. « Si on s’oppose à sa démolition, qui sera responsable en cas d’accident ? »

Mais un coup de feu, ce n’est pas un accident !