En ce momentCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Le juge d’instruction demande l’arrêt des sorties dans la presse sur Dave De Kock

L’avocat de Dave De Kock, principal suspect de l’enlèvement et de l’assassinat de Dean Verberckmoes, âgé de quatre ans, a fait savoir qu’il n’était plus autorisé à faire de déclarations à la presse pour le moment, sur demande du juge d’instruction.

M. De Kock (35 ans) était emprisonné aux Pays-Bas pour privation de liberté et implication présumée dans le décès du garçon de quatre ans, dont il avait la garde au moment des faits. Il a été remis mardi à la police de Beveren, et devrait être présenté au juge d’instruction de Termonde, qui doit décider de la prison où il doit être envoyé.

Mais le parquet général a indiqué, mardi, que rien ne pourrait être révélé dans la presse, à la demande explicite du juge d’instruction. Ce qu’a confirmé l’avocat de M. De Kock, Me Peter Verpoorten: «à la demande explicite du juge d’instruction, il a été demandé à toutes les parties de ne plus répondre aux questions pour le moment». Le lieu où est détenu le suspect et le moment où il sera effectivement présenté à la justice sont donc inconnus.

Le corps de Dean Verberckmoes avait été retrouvé le 17 janvier près de Neeltje Jans, dans la province néerlandaise de Zélande, quelques heures après l’arrestation de Dave De Kock à Meerkerk, dans la province d’Utrecht. Le juge d’instruction de Termonde avait alors demandé sa remise pour assassinat et enlèvement, ce que la justice néerlandaise a autorisé la semaine dernière.

Une confrontation est prévue entre M. De Kock et son amie R. W., qui a également été arrêtée pour suspicion d’assassinat et d’enlèvement, sans que l’on sache encore si elle a joué un rôle actif dans le drame.

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles