En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Bertand Caroy, le responsable du service circulation routière de la police de la zone boraine, rappelle ce qu’il convient de faire quand on retrouve sa voiture abîmée par un chauffard qui a pris la fuite.

« Je comprends parfaitement que les personnes qui vivent un accident et se rendent compte que la personne responsable part ou est partie, soient un peu démunies. Se tourner vers Facebook et les réseaux sociaux pour poster sa mésaventure devient donc le seul réflexe auquel ces victimes pensent », déplore l’inspecteur.

Le dépôt de plainte

Pour Bertrand Caroy, il y a une règle à laquelle il ne faut jamais déroger : déposer plainte. « En suivant la voie légale et en déposant plainte, les victimes vont notamment signaler l’endroit précis où les faits ont eu lieu. Grâce à ça, des collègues seront peut-être en train de contrôler un véhicule accidenté dans la zone, ou une voiture abîmée aura été signalée stationnée. Ça permettra à nos équipes de retrouver la personne responsable de l’accident. »

Les voisins, un appui certain

Bertrand Caroy reconnaît qu’aller à la rencontre des voisins doit être le deuxième réflexe, après le dépôt de plainte. « Si votre voiture a été accidentée alors qu’elle était stationnée, ils ont pu prendre la plaque d’immatriculation du responsable. Ils ont aussi peut-être des caméras. »

Le policier souligne toutefois que conformément à la loi, ces caméras ne peuvent filmer la voie publique. Mais elles peuvent apporter une information « informelle ».

Le risque des réseaux sociaux

Le responsable tire la sonnette d’alarme par rapport à l’usage des réseaux sociaux : « des gens peuvent commenter avec de fausses informations, ou dénoncer quelqu’un par vengeance. Les gens oublient souvent sur Internet que lorsque l’on accuse quelqu’un, il faut des certitudes. »

Si toutefois un nom ressort sur votre post sur les réseaux sociaux, Bertrand Caroy explique qu’il est important d’en informer la police : « nous ferons notre travail et des équipes iront voir la personne soupçonnée, en demandant à examiner son véhicule. Il ne faut surtout pas aller sonner soi-même chez la personne dénoncée, ça peut vite prendre des proportions difficiles à gérer ! »

Il résume : « Internet donne accès à beaucoup de choses, mais il y a aussi des limites ! Via les réseaux sociaux, les proportions deviennent parfois plus graves que celles de l’accident. »

Eviter la mauvaise foi

« Il ne faut pas se sentir bête de venir déposer plainte, même si on ignore la marque du véhicule qui a abîmé le nôtre », confirme Bertrand Caroy. « De façon générale, une plainte doit être déposée pour tout, car sans plainte, la police n’est pas au courant des faits. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas tous les renseignements en main qu’on doit laisser tomber. L’inconnu peut devenir connu ! »

A l’inverse, les policiers reçoivent parfois des plaintes particulièrement culottées : « on a déjà eu des personnes qui percutaient un véhicule, s’enfuyaient, et venaient déposer plainte le lendemain parce qu’on a percuté leur véhicule ! »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******* ****** ** *********** ** ******* *********** ********* ** ** ****** ** ** **** ******** ******** ** ******* ******** ** ***** ***** ** ******** ** ******* ******** *** ** ********* *** * **** ** ******

** ** ********* ************ *** *** ********* *** ****** ** ******** ** ** ******* ****** *** ** ******** *********** **** ** *** ******* ****** ** *** ********** ** ******* **** ******** ** *** ******** ******* **** ****** ** ************ ******* **** ** **** ******** ****** *** ******** ******* *** ******** ***************

** ******* ** *******

**** ******** ****** ** * * *** ****** ** ******** ** ** **** ****** ******** * ******** ******** ** ** ******* ** **** ******* ** ** ********* ******** *** ******** **** ********* ******** *********** ******* *** *** ***** *** ** ***** ****** ** **** *** ********** ****** ********** ** ***** ** ********** ** ********* ********** **** ** ***** ** *** ******* ******** **** ***** ********* ************ *** ********* ** *** ******** ** ********* ** ******** *********** ** *********************

*** ******** ** ***** *******

******** ***** ********** ********** ** ** ********* *** ******* **** ***** ** ********* ********* ****** ** ******* ** ******** ** ** ***** ******* * ***** *********** ***** ********* ****** ************ *** *** ** ******* ** ****** ******************* ** ************ *** *** ***** ********** *** ********* **

** ******** ******** ********* *** ************* ** ** **** *** ******** ** ******* ****** ** **** ********* **** ***** ******* ******** *** *********** ** ********** ***

** ****** *** ******** *******

** *********** **** ** ******** ********** *** ******* ** ********* *** ******** ******* * ** *** **** ******* ********* **** ** ******* ************* ** ********* *********** *** ********** *** **** ******** ******* *** ******** *** ******* ****** ****** ************ ** **** *** *********** **

** ********* ** *** ******* *** ***** **** *** *** ******** ******** ******** ***** ******** ******* *** ********* ****** ******** ** ****** * ** **** ****** ***** ******* ** *** ******** ***** **** ** ******** ************* ** ********* ** ******** *** ********** ** ** **** ******* *** ***** ****** ********* **** ** ******** *********** *** **** **** ******* *** *********** ********** ** *********************

** ******* * ** ******** ***** ****** ** ******** ** ******* **** ** * * ***** *** ******* * *** *** ******** ******** *** *********** ********** ******* **** ****** *** ****** ** ************* **

****** ** ******** ***

** ** ** **** *** ** ****** ***** ** ***** ******** ******** ***** ** ** ****** ** ****** ** ********* *** * ******* ** ****** *** ******** ******** ****** ** ** ****** *********** *** ******* **** ***** ********* **** ***** *** **** ******** ** ****** ******* *** ** ******* *** ****** ** ******* *** ***** ******* ***** *** **** *** ************** ** **** ******* **** ******* ******* *********** **** ******* ************ **

* ************ *** ********* ********** ******* *** ******** ***************** ***************** ** ** * ****** ** *** ********* *** *********** ** ********** *************** ** ******** ******** ******* ** ********* ***** ******* * ******** **** ************************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles