En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Le député fédéral hutois Samuel Cogolati (Ecolo) était l’une des figures de proue du « plan A », à savoir stopper les sept réacteurs nucléaires belges en 2025 et construire, pour les remplacer, deux ou trois centrales TGV5.

À l’instar de son coprésident de parti Jean-Marc Nollet, Samuel Cogolati ne s’oppose à présent plus à une prolongation des deux réacteurs les plus récents, Tihange 3 et Doel 4. « L’arrêt du nucléaire en 2025 n’a jamais été un but en soit », affirme-t-il. « L’objectif, c’est d’arriver à produire une énergie 100 % renouvelable et de maîtriser l’évolution des prix ».

En décembre, la sortie définitive du nucléaire en 2025 semblait acquise. « D’ailleurs, elle était prévue dans l’esprit de l’exploitant qui s’y préparait », souligne le Wanzois Nicolas Parent, l’autre député fédéral écolo de l’arrondissement. « Mais depuis le monde a changé », lance Samuel Cogolati qui ajoute « à la lumière de ce qui se déroule en Ukraine, il faut réévaluer la situation. »

Avec Rodrigue Demeuse, député régional, Samuel Cogolati et Nicolas Parent soulignent que « même si Tihange 3 et Doel 4 sont prolongés, cela ne représentera que 3 % de la consommation totale énergétique. »

Les trois députés insistent sur l’importance, même en cas de prolongation d’un réacteur, de reconvertir le site. « La centrale est pourvoyeuse de rentrées financières pour la Ville de Huy et d’emplois pour la région, mais la prolongation ne doit pas être une excuse pour ne rien faire », insiste Rodrigue Demeuse. « Il faut préparer les alternatives, ne plus mettre tous ses oeufs dans le même panier afin de réussir le switch énergétique. »

Anticiper davantage

Nicolas Parent estime que l’accord fédéral de sortie du nucléaire a permis de faire sortir « certains acteurs de leur torpeur. » « Il faut anticiper davantage le redéploiement économique de l’arrondissement. »

Le 18 mars, le gouvernement devrait se prononcer sur la prolongation, ou non, du nucléaire. Le sujet qui cristallisait les oppositions entre Ecolo et les autres partis semble à présent relever du consensus politique. Reste à savoir si, techniquement, il sera possible à réaliser. « La somme des obstacles qui sont devant nous ne rend plus possible une prolongation du nucléaire. Ce n’est plus une question de vouloir : ce moment-là est passé depuis 2020 », déclarait Thierry Saegeman, le CEO d’Engie en décembre 2021…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******** ********* ****** ****** ******** ******* ****** ******* *** ******* ** ***** ** ************ ********** ** ****** ******* *** **** ********** *********** ****** ** **** ** *********** **** *** ********** **** ** ***** ********* *****

** ********** ** *** ************ ** ***** ********* ******* ****** ******** ** ********** ** ******** **** ** *** ************ *** **** ********** *** **** ********* ******* * ** **** ** ****************** ** ********** ** **** ***** ****** ***** ** *** ** ************* ************* ********************* ******* *********** ** ******** *** ******** ********** ************ ** ** ********** ************** *** *************

** ********** ** ****** *********** ** ********** ** **** ******** ******** ********************* **** ****** ******* **** ********** ** ************** *** ***** ******************* ******** ** ******* ******* ******* ********* ******** ********* ****** ** ******************* ************ ****** ** ***** * **************** ***** ****** ******** *** ****** ********** ** ******** ** ** *** ** ******** ** ******** ** **** *********** ** ******************

**** ******** ******** ******** ********** ****** ******** ** ******* ****** ********** *** ************* ** ******* * ** **** * **** *********** **** ** ************* *** ******** ** ** ************ ****** **********************

*** ***** ********* ********* *** *************** ***** ** *** ** ************ ****** ********** ** *********** ** ***** ********** ******** *** *********** ** ********* ************ **** ** ***** ** *** ** *********** **** ** ******** **** ** ************ ** **** *** ***** *** ****** **** ** **** ************** ******* ******** ******** ********** **** ********* *** ************* ** **** ****** **** *** ***** **** ** ***** ****** **** ** ******** ** ****** **********************

********* *********

******* ****** ****** *** ********** ********* ** ****** ** ********** * ****** ** ***** ****** **************** ******* ** **** **************** ********** **** ********* ********* ** ************** *********** ** ***************************

** ** ***** ** ************ ******* ** ********* *** ** ************* ** **** ** *********** ** ***** *** ************* *** *********** ***** ***** ** *** ****** ****** ****** ** ******** ******* ** ********* ********** ***** ** ****** *** ************** ** **** ******** ** ********** ********** ***** *** ********* *** **** ****** **** ** **** **** ******** *** ************ ** *********** ** ******* **** *** ******** ** ************** ** ********** *** ****** ****** ************* ********** ******* ********* ** *** ********* ** ********* *******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles