Menu Le journal du 09 décembre 2022 Je lis le journal Je m'abonne Se connecter S'abonner

Le louveteau solitaire du Limbourg est revenu en région verviétoise

Le louveteau solitaire issu d’une meute du Limbourg et que l’on pensait parti vers l’Allemagne est en fait à l’origine des attaques de loup constatées en février en région verviétoise.

Les résultats des analyses menées sur différentes bêtes retrouvées mortes en région verviétoise montrent que c’est le louveteau issu du Limbourg, et non la meute établie dans les Hautes Fagnes, qui est à l’origine de ces attaques.

On le pensait pourtant parti en Allemagne. « Les signalements concernant le mâle dispersant GW1924m (son nom, il n’a pas été baptisé encore : NDLR), un mâle provenant de la meute du Limbourg belge, le localisaient en janvier 2022 à Sart-Lez-Spa (Jalhay), Elsenborn (Bütgenbach) et Elsaute (Thimister-Clermont), puis en Allemagne à Esch (à 85 km) le 5/02/2022. Cette dernière localisation laissait supposer que GW1924m avait finalement quitté le territoire belge dans le contexte de sa dispersion. Néanmoins, de nouveaux cas enregistrés après le 5/02/2022 nous indiquent que GW1924m est de retour suite à différentes attaques sur bétail » rapporte Nicolas Yernaux, le porte-parole du Service Public de Wallonie.

On a notamment recensé des attaques à Welkenraedt le 10 février, à Jalhay le 13 février, à Baelen le 20 et à Raeren le 22 février.

Il devrait quitter la zone

« D’autres cas, à Stembert et Sourbrodt, sont encore à l’instruction », ajoute le porte-parole. Les experts estiment que l’animal va quitter définitivement cette zone, peu propice à une installation durable, dans les jours ou semaines à venir. « En attendant, nous conseillons aux propriétaires de troupeaux d’être vigilants et, si possible, de ne pas sortir trop rapidement leurs animaux en prairie », avertit Nicolas Yernaux.

Un risque pour le bétail

La période de risque la plus importante par rapport à des attaques d’individus dispersants s’étale essentiellement de décembre à fin mars. Le risque est surtout présent dans les communes de Baelen, Bullange, Bütgenbach, Dison, Eupen, Jalhay, La Calamine, Limbourg, Lontzen, Malmedy, Raeren, Thimister-Clermont, Verviers, Waimes et Welkenraedt, la plupart de ces entités étant déjà situées dans une zone fréquentée par d’autres loups appartenant à la meute des Hautes Fagnes.

Le SPW recommande aux éleveurs de garder les moutons en étable si possible ou de contacter Natagriwal (prevention.loup@natagriwal.be) pour obtenir des filets électrifiés en prêt.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising