En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Au volant, des têtes parfois bien connues : on aurait presque pu, ces dernières heures, tenir une réunion de commission du Parlement belge aux confins des deux pays.

Le député fédéral Georges Dallemagne (cdH) est ainsi parti porter de l’aide humanitaire, avec pour compagnon de voyage le député (européen)-bourgmestre de Bastogne… et ex-président du cdH, Benoît Lutgen.

Benoît Lutgen à Lviv

Notre collègue Clément Glesner vous a fait suivre leur périple de plus de 1.600 kilomètres dans votre journal et sur notre site Sudinfo. Benoît Lutgen a pu rallier Lviv, la principale ville à l’ouest de l’Ukraine, encore préservée des offensives russes. « C’est de là que s’organise l’aide humanitaire. C’est à travers cette ville aussi que converge l’ensemble des réfugiés ukrainiens. Mardi matin, j’ai participé à un hommage et à des funérailles de soldats à Lviv », a-t-il confié. « Ensuite, j’ai rencontré le maire de Lviv. Je me suis entretenu avec lui avant de visiter un centre de réfugiés et d’y déposer vivres et médicaments. »

Ont-ils croisé un autre député fédéral, Theo Francken (N-VA) ? C’est tout un convoi de députés et aussi bourgmestres nationalistes flamands (M. Francken est bourgmestre de Lubbeek en Brabant flamand), avec Koen Metsu (député-bourgmestre d’Edegem), Joy Donné (Hasselt), Chris Van Dijck (Dessel) ou le sénateur bruxellois Karl Vanlouwe, qui a pris le chemin de la Pologne. Ce convoi-là s’est arrêté un peu plus loin que Varsovie.

« La gorge serrée »

« Nous sommes partis de la Chambre mardi soir, salués par l’ambassadeur ukrainien », indique Theo Francken. « Quatre camions remplis de matériel. Nous n’avons pas poussé jusqu’en Ukraine car l’ambassadeur nous a indiqué l’endroit, en Pologne, d’où part toute cette logistique vers Lviv, puis dans les cliniques qui se trouvent sur la scène du conflit. Là, nous avons amené quelques tonnes de matériel médical (…) J’ai un énorme sentiment de solidarité pour le peuple ukrainien. Les images que nous avons vues ces derniers jours me serrent la gorge. Que nous connaissions à nouveau une guerre en Europe contre les Russes, c’est incompréhensible et dangereux. »

Une grosse crise

Ancien secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, M. Francken sait ce qu’est une crise de l’asile. Il en a vécu une en 2015, suite au conflit syrien. « Je suis tout à fait favorable à l’accueil des Ukrainiens en Belgique, même si c’est assez chaotique pour l’instant. Je pense que la guerre ne finira pas rapidement et que nous allons voir arriver des dizaines de milliers de personnes. Je ne suis pas optimiste. »

Si sa « prophétie » se vérifie, la crise serait encore plus critique qu’en 2015…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******* *** ****** ******* **** ************** ** ****** ******* *** *** ********** ******* ***** *** ******** ** ********** ** ********* ***** *** ******* *** **** *****

** ******** ********* ******* ********** ***** *** ***** ***** ****** ** ******** ************ **** **** ********* ** ****** ** ******** *********************** ** *********** ** ************* ** **** ******* *******

******* ****** ** ****

***** ********* ******** ******* **** * **** ****** **** ******** ** **** ** ***** *********** **** ***** ******* ** *** ***** **** ******** ******* ****** * ** ******* ***** ** ********** ***** ** ********* ** ************ ****** *********** *** ********** ******* *************** ** *** *** ************ ******** ************ ******* ** ******* ***** ***** ***** *** ******** ************ *** ********** *********** ***** ****** ****** ********** ** ** ******* ** ** *** ************ ** ******* ** ************* ****** ******** **************** ****** ********** ** ***** ** ***** ** ** **** ********* **** *** ***** ** ******* ** ****** ** ********** ** ***** ******** ****** ** *********************

******* ******* ** ***** ******** ********** **** ******** ************* ******* **** ** ****** ** ********* ** ***** ************ ************* ******** *** ******** *** *********** ** ******* ** ******* ********* **** **** ***** ********************* ************ *** ****** ********** ***** *** ***** ******** ** ** ********* ********** **** ********* *** * **** ** ****** ** ** ******** ** ********** ******* ******** ** *** **** **** *** *********

********** ***** ***************

************ ****** ****** ** ** ******* ***** ***** ******* *** *************** ****************** ******* **** ********* ************** ******* ******* ** ********** **** ********* *** ******* ********** ******* *** *************** **** * ******** ************ ** ******** ******* **** ***** ***** ********** **** ***** **** **** *** ********* *** ** ******** *** ** ****** ** ******** **** **** ***** ****** ******** ****** ** ********* ******** ***** ****** ** ******* ********* ** *********** **** ** ****** ********** *** ****** *** **** ***** **** *** ******** ***** ** ******* ** ****** *** **** ************ ** ******* *** ****** ** ****** ****** *** ******* ******* ***************** ** ******************

*** ****** *****

****** *********** ********* ** ********* ** ** ** ********** ** ******** **** ** ******** *** ***** ** ********** ** ** * ***** *** ** ***** ***** ** ******* ******* ********** **** **** ** **** ********* ** *********** *** ********** ** ********* ***** ** ******* ***** ********* **** ************ ** ***** *** ** ****** ** ****** *** ********** ** *** **** ****** **** ******* *** ******** ** ******** ** ********** ** ** **** *** ******************

** ** ************************** ** ********* ** ***** ****** ****** **** ******** ******* *******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles