Mort de François Cavanna, l’auteur des «Ritals»

Hospitalisé à Créteil, pour une intervention après une fracture du fémur, il a souffert de complications pulmonaires, a précisé cette source.

Il était né le 22 février 1923 à Nogent-sur-Marne. Ce fils d’immigrés italiens était un amoureux de la langue française. Il est l’auteur de nombreux livres. « Les Ritals » a fait sa gloire. Il y racontait sa vie d’enfant d’immigrés. Ensuite, il avait écrit « Les Russkoffs », dans lequel il racontait sa déportation comme STO en Allemagne et ses premières amours.

Avec ses belles moustaches gauloises, il était devenu un peu le symbole de ce qui est irrespectueux en créant Charlie Hebdo, « l’hebdomadaire bête et méchant » et puis Hara-Kiri. «C’est le grand prêtre de l’humour qui disparaît, mais Cavanna n’est pas tout à fait mort: Charlie Hebdo lui survit», a déclaré à l’AFP Charb, le directeur de ce journal. «En créant Hara-Kiri dans les années 1960, il est à l’origine d’une mini-révolution dans la presse et dans la manière de rire. De nombreux humoristes lui doivent beaucoup sans le savoir», a ajouté Charb.