Huy: un mois après avoir tenté de se suicider, Yves sauve Jean-Pol, qui voulait mettre fin à ses jours dans sa péniche en feu

« L’Écureuil », la péniche qui a explosé le 11 janvier dernier est amarrée quai de Compiègne. L’évacuation du bateau calciné n’est toujours pas programmée «  Nous avons écrit à l’assurance du propriétaire, mais comme il s’agit d’un incendie volontaire, elle n’interviendra sans doute pas. Avant que tout soit réglé, la péniche restera sans doute encore là un bout de temps » précise-t-on du côté des voies navigables.

Les voisins qui ont vu sur les décombres calcinés ne s’en émeuvent pas trop. « Cela prendra le temps qu’il faut, glisse André Lecomte. Deux semaines, six mois, peu importe. L’essentiel, c’est que le propriétaire se rétablisse ». Suite à sa tentative de suicide Jean-Pol, 58 ans, est encore hospitalisé.

Ses voisins ont tous été très touchés par son histoire. Yves en particulier.

C’est lui qui a sorti le batelier des flammes le 11 janvier dernier : « Je travaillais dans mon garage lorsque j’ai entendu un grand boum, raconte-t-il. Je me suis précipité et j’ai vu la péniche en feu. Il y avait plein de fumée, mais je suis allé le chercher. Je l’ai pris dans mes bras et je l’ai sorti du bateau. C’est là qu’il m’a dit qu’il avait voulu se suicider ».

La gorge nouée, Yves continue : « Je comprends sa détresse, sa désolation, sa femme l’avait quitté… Presqu’un mois jour pour jour avant lui, c’est moi qui avais voulu mettre fin à mes jours ».

> Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme papier de ce vendredi.