En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Le charbonnage Sacré-Madame fut une société très réputée qui, selon Charleroi-Découverte, doit son nom à François Sacré et Madame Renson. L’exploitation, qui puisait dans cinq fosses, a réellement débuté en 1609. Les bureaux de la société, eux, étaient installés à proximité du château Passelecq, ou château Roisin, l’ancienne maison communale de Dampremy située au cœur du parc Elio Ivan. L’édifice fut érigé en 1860.

Bien sûr après plusieurs siècles d’exploitation minière, un jeu de fusion, comme ce fut souvent le cas, s’est opéré : le charbonnage Sacré-Madame s’unifiera, absorbera jusqu’à devenir les Charbonnages du Mambourg, Sacré-Madame et Poirier Réunis dans les années 40. La concession poursuivra encore ses activités durant une trentaine d’années avant de cesser définitivement.

À Dampremy, on voit encore les traces de ce passé minier, notamment via l’existence des terrils des Piges, Saint-Théodore, de la Blanchisserie et du Sacré-Français.

Le verre à vitres

Dampremy vivait de la mine mais pas seulement… L’industrie du verre y occupait aussi une place importante. Dès les années 1820, les premières usines de fabrication s’installent sur le territoire damrémois. Elles se multiplieront au fil des ans jusqu’à ce qu’un procédé révolutionnaire soit créé par Émile Gobbe et Émile Fourcault, début 1900. Émile Gobbe, ingénieur verrier inventa la machine à traitement vertical du verre, mais il ne put industrialiser lui-même son invention. Il s’est associé alors avec Émile Fourcault et ensemble, ils mirent au point un nouveau procédé d’étirage mécanique vertical du verre à vitres.

Une année plus tard, ils déposent le brevet. Désormais, il ne faut plus que deux ouvriers pour étirer une feuille de verre. La production se mécanise et ce procédé est né à Dampremy !

Le procédé Fourcault

En 1912, la S.A. des Verreries de Dampremy voit le jour. Elle subit, très vite, les affres de la Première Guerre Mondiale. Elle s’en relève sans trop de prétention. Fourcault décède peu de temps après, en 1919. Mais son procédé, lui, sera exploité à échelle mondiale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment est occupé par l’armée allemande, puis transformé en dépôt de marchandises militaires. En 1964, le Collège échevinal décide de transformer le site en centre sportif et culturel. En 1972 débute la première phase des travaux de l’aile sportive. Dans ce cadre, d’anciennes salles et magasins de la verrerie sont conservés et rhabillés pour former un ensemble architectural cohérent.

En 1976 est inaugurée la salle omnisports. En 1985, dans le cadre des rationalisations décidées dans la foulée des fusions des communes, la piscine est fermée. En 1998, les travaux commencent au Centre Fourcault, ou CEME, en vue de sa transformation en Centre de Congrès.

Les 23 et 24 septembre, la Ville de Charleroi a procédé à son inauguration.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** *********** ************* *** *** ********* ***** ********* **** ***** ********************** **** *** *** ** ********* ****** ** ****** ******* ***************** *** ******* **** **** ******* * *********** ******** ** ***** *** ******* ** ** ********** **** ******** ********** ** ********** ** ******** ********** ** ******** ******* ************ ****** ********* ** ******** ******* ** ***** ** **** **** ***** ************ *** ******* ** *****

**** **** ****** ********* ******** **************** ********* ** *** ** ******* ***** ** *** ******* ** **** ******* ************** ** *********** ************* ************* ********* ********** ******* *** ************ ** ********* ************* ** ******* ******* **** *** ******* *** ** ********** ********** ****** *** ********** ****** *** ********* *********** ***** ** ****** ****************

** ********* ** **** ****** *** ****** ** ** ****** ******* ********* *** ************* *** ******* *** ****** **************** ** ** ************* ** ** *****************

** ***** ** ******

******** ****** ** ** **** **** *** ************ ************* ** ***** * ******** ***** *** ***** *********** **** *** ******* ***** *** ********** ****** ** *********** ************** *** ** ********** *********** ***** ** ************* ** *** *** *** ********** ** ******* ********* **************** **** ****** *** ****** ***** ** ****** ********** ****** ***** ****** ****** ********** ******* ******* ** ******* ** ********** ******** ** ****** **** ** ** *** ************** ********* *** ********** ** ******* ******** ***** **** ****** ********* ** ********* *** ****** ** ***** ** ******* ********* ************ ********** ******** ** ***** ** *******

*** ****** **** ***** *** ********* ** ******* *********** ** ** **** **** *** **** ******** **** ******* *** ******* ** ****** ** ********** ** ********* ** ** ********* *** *** ** ***************

** ********* *********

** ***** ** **** *** ********* ** ******** **** ** ***** **** ****** ***** ***** *** ****** ** ** ********* ****** ********* **** ****** ******* **** **** ** ************ ********* ******** *** ** ***** ******* ** ***** **** *** ********** **** **** ********* ** ******** *********

******* ** ******* ****** ********* ** ********* *** ******* *** ********** ********** **** *********** ** ******* ** ************ *********** ** ***** ** ******** ********** ******* ** *********** ** **** ** ****** ******* ** ********* ** **** ******* ** ********* ***** *** ******* ** ******** ********* **** ** ****** ************* ****** ** ******** ** ** ******** **** ********** ** ********** **** ****** ** ******** ************* **********

** **** *** ********** ** ***** *********** ** ***** **** ** ***** *** **************** ********** **** ** ******* *** ******* *** ********* ** ******* *** ******** ** ***** *** ******* ********** ** ****** ********** ** ***** ** *** ** ** ************** ** ****** ** *********

*** ** ** ** ********** ** ***** ** ********* * ********* ** *** *************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles