En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Il n’y a pas si longtemps que ça, la situation de nos clubs provinciaux en D3 ACFF était tout simplement catastrophique. Gouvy, bon dernier, semblait inéluctablement condamné à un retour en P1. Oppagne, en pleine perdition était empêtré lui aussi sur un siège éjectable. Quant aux autres, Mormont et Habay restaient à portée de fusil de la zone rouge quand Marloie semblait juste un rien mieux installé au classement.

Si on regarde la situation après les rencontres du week-end, on se dit que la catastrophe redoutée par de nombreux clubs de la D3 à la P2 pourrait ne pas se produire. En effet, Marloie et Mormont ont désormais neuf unités d’avance sur Huy, le premier club à retrouver la P1 la saison prochaine. Habay, de son côté, fort de son 4/6 de la semaine passée, compte un viatique de huit points d’avance sur Huy. S’il n’y a pas encore de quoi fanfaronner, cela commence à sentir bon pour ces trois-là.

Passons alors aux deux derniers représentants. La tête sous l’eau il y a peu, Oppagne a repris des couleurs au meilleur moment. Les résultats commencent à suivre et les trois points récupérés sur tapis vert mercredi dernier ont fait un bien fou aux pensionnaires du Pas Bayard. Ils ont désormais trois points d’avance sur la lanterne rouge. Si la situation est meilleure, ce n’est pas encore la panacée et les Gaulois ne doivent pas se relâcher, il faut être clair, ils batailleront jusqu’au bout pour sauver leur peau.

Vient enfin le cas de Gouvy, toujours bon dernier avec 20 points. Le succès acquis ce dimanche à Wanze/Bas-Oha leur a permis de se rapprocher de leurs plus proches poursuivants. Si les carottes ne sont pas encore cuites pour eux, les Gouvions devront quand même tabler sur un petit miracle pour ne pas retrouver la P1 la saison prochaine. Oppagne est quand même à sept points. Et, de toute façon, pour la province, il faudrait un miracle pour que tous nos représentants se maintiennent. En effet, si Gouvy parvenait à se sortir d’affaire in extremis, il y aurait alors de grandes chances que ce soit au détriment d’Oppagne vu qu’Aywaille, le 12e de classe est quand même à 11 longueurs.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ***** * *** ** ********* *** **** ** ********* ** *** ***** *********** ** ** **** ****** **** ********** *************** ****** *** ******** ******** **************** ********* ** ** ****** ** *** ******** ** ****** ********* ****** ********* *** ***** *** ** ****** *********** ***** *** ******* ******* ** ***** ********* ** ******* ** ***** ** ** **** ***** ***** ******* ******** ***** ** **** ***** ********* ** ***********

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles