Liège: engagés, jamais payés

« Ils nous ont notamment dit qu’ils allaient acheter une copie d’un bateau qui a servi pendant la guerre, pour 85.000 euros, explique David Ancia, un habitant de Tinlot embauché en tant que responsable IT. Ils voulaient l’aménager et proposer des croisières sur la Meuse, de Liège à Visé. »

Et d’autres projets, plus grandioses les uns que les autres, sont venus s’ajouter au fil des semaines. Les responsables de la société annonçaient ainsi vouloir acheter le fort de la Chartreuse, le château d’Andrimont ou la basilique de CointeLe rêve pour tous ces Liégeois, ex-demandeurs d’emploi, qui avaient trouvé cette annonce sur le site du Forem. Mais le rêve s’est vite transformé en cauchemar. Fin janvier, personne n’avait en effet encore perçu de salaire.

« Nous travaillions de notre domicile, mais le 28 janvier, nous avons eu une réunion à Eben-Emael, au cours de laquelle nous avons demandé à être enfin payés. Le patron nous a dit qu’il allait trouver une solution, qu’il attendait 15 millions d’euros en provenance de Syrie, mais que les formalités avec la Belgique faisaient traîner les choses. Il est parti en disant qu’il allait chez le notaire, puis il a téléphoné pour nous dire que les bureaux fermaient, que nous étions tous licenciés et que si nous ne partions pas, il appelait la police. »

Ces 20 Liégeois, pourtant liés à la société WW Productions par un contrat de travail en bonne et due forme, se sont alors retrouvés sans ressources. Sans le C4, qui ne leur a toujours pas été fourni par leur ex-employeur sinon par mail, impossible en effet pour eux de retrouver leur droit aux allocations de chômage.

Tous ont donc décidé d’amener le dossier devant la justice. En déposant plainte auprès de la police – où ils ont appris que leurs employeurs avaient déjà eu quelques soucis – et de l’auditorat du travail, qui leur a annoncé que la société WW Productions n’existait pas…

La Ville et la Province de Liège devraient embrayer. Leurs logos ont en effet été utilisés par la société alors qu’aucun accord de partenariat ne les lie à WW Productions.