Menu Le journal du 27 novembre 2022 Je lis le journal Je m'abonne Se connecter S'abonner

La chanson du conseiller communal de Couvin Vincent Delire n’était pas calomnieuse

Vincent Delire, conseiller communal couvinois, avait écrit une chanson sur Hermann Métens, « Herman le mythomane ». L’ancien patron de l’aérodrome de Cerfontaine l’avait attaqué en justice. La cour d’appel de Liège lui a reconnu « un réel talent ».

La cour d’appel de Liège a rendu un arrêt dans lequel elle estime non fondé l’appel introduit au civil par Hermann Métens, ancien patron de l’aérodrome de Cerfontaine, contre le conseiller communal de Couvin Vincent Delire. Ce conseiller était poursuivi sur le plan civil pour une chanson que M. Métens estimait calomnieuse et diffamatoire. La cour a souligné dans son arrêt le réel talent artistique de M. Delire.

Vincent Delire (Peps), connu sous le pseudonyme « Mimile et les bribeux d’toubac » dans ses activités de chansonnier, avait été acquitté au pénal par le tribunal de Dinant de faits de calomnies, diffamations et injures.

Il avait écrit en 2014 une chanson en wallon intitulée « Herman le mythomane ». Son adversaire, Hermann Métens, bien connu dans le milieu de l’aéronautique et qui avait été candidat sur une autre liste pour les élections de 2018, y avait vu une attaque personnelle.

Hermann Métens, ancien patron de l’aérodrome de Cerfontaine, avait fait appel sur le plan civil, comme la procédure le lui permet, pour tenter d’y obtenir une condamnation.

De l’humour satirique

La cour d’appel de Liège a déclaré l’appel non fondé et a considéré que les imputations ne sont pas calomnieuses ou diffamatoires lorsque Vincent Delire qualifiait son adversaire de charlatan, de mythomane ou de menteur. La chanson n’avait pas l’intention de nuire et s’inscrivait dans le genre de la satire et de l’humour.

En outre, la cour d’appel de Liège a reconnu un talent artistique à Vincent Delire.

« Outre la circonstance que la nécessité impérieuse, surtout en ces temps moroses, de pouvoir rire, pour supporter les aléas de la vie en société, fait du rire un but légitime, le prévenu, qui a fait preuve d’un réel talent artistique à ses yeux, n’a pas outrepassé les limites de la liberté d’expression au détriment du droit à l’honneur et à la réputation de la partie civile », a indiqué la cour dans son arrêt.

BELGA

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising