En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil

Doublé en dix minutes pour l’Unioniste Kaoru Mitoma: il envoie le Japon au Mondial

Le joueur de l’Union a inscrit les deux seuls buts du match lors de la victoire du Japon en Australie.

Monté au jeu à la 84e minute face à l’Australie alors que le score était encore nul et vierge, Kaoru Mitoma aura fait une apparition tonitruante sur la pelouse du stade olympique de Sydney ce jeudi matin (heure belge). Le joueur prêté à l’Union par Brighton a en effet inscrit un doublé (89e, 94e) de la plus haute importance puisqu’il permet au Japon de valider son ticket pour la Coupe du monde au Qatar. Une performance d’autant plus appréciable qu’il ne s’agissait là que de sa deuxième apparition avec les « Blue Samouraïs », lui qui avait fêté sa première cap en novembre dernier face à Oman. À cette occasion, il était également monté au jeu et s’était déjà montré décisif, délivrant un assist à Junya Ito, le joueur de Genk qui avait inscrit là le seul but de la rencontre. Au total, ce dernier aura trouvé le chemin des filets à six reprises durant ces qualifications, contribuant grandement à la septième qualification de rang du Japon pour un Mondial.

Cette victoire des Nippons permet également à l’Arabie Saoudite de valider la sixième qualification de son histoire à une Coupe du monde. Le bonheur des uns faisant par contre le malheur des autres : l’Australie, qui comptait en ses rangs l’ancien gardien de Bruges, Mathew Ryan (aujourd’hui à la Real Sociedad), ainsi que le défenseur de Courtrai, Trent Sainsbury, est assurée de terminer à la troisième place du groupe B. Ce qui signifie qu’elle devra d’abord passer par un match de barrage face au troisième du groupe A. En cas de victoire, elle rencontrera alors le cinquième de la zone AmSud. Ironie du sort, il y a quelques années, l’Australie avait quitté la zone de qualifications Océanie justement pour éviter de devoir disputer un barrage contre une équipe d’Amérique latine…

Dans le groupe A, la Corée du Sud et l’Iran étaient déjà certains d’aller au Qatar. La zone de qualification asiatique a dès lors rendu tous ses verdicts, ou presque.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo