Football: un concert d’Umberto Tozzi le 13 juin à Visé pour lancer la création d’une école de jeunes joueurs

Après avoir dirigé Visé de main de maître durant de nombreuses années, Guy Thiry s’est fixé un nouvel objectif depuis son départ du CS. « Je souhaite jouer un rôle social », annonce celui qui donne en ce moment un sérieux coup de main au club de Lixhe. « Je veux aider les gosses de la région qui n’ont pas le niveau pour évoluer dans des écoles de jeunes réputées. Mon but n’est pas de me faire du fric sur le dos de leurs parents en les obligeant à payer une cotisation. Loin de là ! J’aimerais simplement que les footballeurs en herbe aient tous la chance d’évoluer dans des conditions optimales. Et ce, même s’il est peu probable qu’ils percent à un échelon national. Car voir des champignons pousser dans des vestiaires où des gosses prennent leur douche, c’est tout bonnement répugnant ».

Concrètement, le but de Guy Thiry est de réunir plusieurs clubs de Visé et de ses environs afin de créer une nouvelle entité commune. « De plus en plus d’écuries ont des difficultés financières. Plus les jours avancent, plus leur avenir s’assombrit. Certains jeunes joueurs risquent donc de finir sur le carreau. Il faut trouver une solution pour ne pas que ça arrive. Le fait de se regrouper permettrait d’être meilleur et de faire face à tout éventuel problème avec davantage de sérénité ».

L’ancien président du RCS Visé le sait mieux que quiconque. Plutôt que de réunir les dirigeants des clubs de la région dans l’empressement afin de leur demander leur avis quant à une éventuelle union, il vaut mieux générer un budget au préalable.

Car l’argent, c’est le nerf de la guerre. Sans démonstration chiffrée concrète, il est quasi impossible qu’ils se retrouvent tous sur la même longueur d’onde. « Voilà pourquoi nous organisons la grande soirée VIP du football visétois avec Umberto Tozzi au hall omnisports le 13 juin prochain. Il s’agit d’un grand dîner-spectacle all in. Le concept ressemble à ce que nous réalisions lorsque j’étais encore président du RCS Visé. À l’époque, nous avions accueilli Claude Barzotti, Patrick Fiori, Gilbert Montagné, Tina Arena et Michel Fugain. La différence majeure, c’est que cette fois, les bénéfices ne seront plus reversés au club : ils serviront de base pour lancer mon nouveau projet ».