En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Louvain-la-Neuve: l’UCLouvain accueille l’élite du sport universitaire francophone

Ce mercredi, ce sont plus de 600 athlètes universitaires qui feront escale à Louvain-la-Neuve à l’occasion des finales francophones du championnat interuniversitaire. 17 équipes de l’UCLouvain représenteront la cité universitaire : un record !

12 disciplines sportives, 18 finales et plus de 600 athlètes prêts à en découdre et à représenter fièrement leur institution : ce mercredi 30 mars, l’UCLouvain accueille, sur son campus de Louvain-la-Neuve, les finales francophones du championnat interuniversitaire de l’ASEUS, l’Association sportive de l’enseignement universitaire et supérieur. Au programme de ces finales, une multitude de sports : tennis, handball, volley, basket, badminton, rugby, futsal, ultimate frisbee, hockey sur gazon mais aussi des compétitions de cheerleading et de pomdance.

« Avec le retour du public dans les gradins, cet événement sera, avant tout, une véritable fête du sport », se réjouit Nicolas Gilson, directeur du service des sports de l’UCLouvain. Plusieurs milliers de supporters et supportrices sont attendus, notamment pour soutenir les 17 équipes de l’UCLouvain qui participeront à ces prestigieuses finales. Pour se hisser en finale, les équipes ont tout d’abord dû franchir le cap des qualifications en octobre dernier, puis s’imposer lors des demi-finales organisées début mars. Celles qui triompheront lors des finales francophones de ce mercredi décrocheront par la même occasion leur ticket pour les finales nationales qui auront lieu à Gand le 20 avril prochain.

Un certain retard

« En Belgique francophone, le sport universitaire s’est nettement développé au cours des dernières années », poursuit Nicolas Gilson. « L’UCLouvain, qui est l’une des locomotives du sport universitaire belge, a par exemple décidé de créer une véritable identité, en optant pour un logo, un nom (les Wolves) et des maillots communs pour toutes ses équipes. On a aussi développé un véritable esprit de communauté et rassemblé, lors des compétitions, un public de plus en plus fidèle. » On observe toutefois encore un certain retard par rapport au niveau atteint, en matière de sport universitaire, dans les établissements nord-américains ainsi que dans certains pays européens.

Pour combler ce fossé, le responsable UCLouvain estime qu’il faudra davantage de moyens alloués au sport. « Il faudra aussi que les médias s’y intéressent plus, en retransmettant par exemple certaines rencontres. » « Pour que le sport universitaire belge franchisse un cap, on devra aussi parvenir à mieux impliquer les habitants de Louvain-la-Neuve et des autres campus », avance Antoine Malliar. Cet étudiant en master 2 en sciences économiques est membre de l’équipe universitaire de basket de l’UCLouvain depuis 5 ans. « S’il y a évidemment un challenge sportif, le sport universitaire représente aussi une superbe aventure humaine », confie-t-il à la veille d’affronter les représentants de l’ULiège. « On défend les couleurs de notre université, on fait partie d’une grande famille. C’est toujours sympa de croiser d’autres étudiants portant un maillot des Wolves sur le campus, que ce soit un footballeur ou une joueuse de hockey ! »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo