Le salon du chocolat s’ouvre à Bruxelles, chez le Belge, ce mangeur de chocolat (9 kilos par an par personne)

«On y pensait depuis des années, mais on n’osait pas venir, car la Belgique est déjà un salon du chocolat en soi», explique Sylvie Douce, qui organise depuis une vingtaine d’années des salons consacrés à la fève de cacao et à ses multiples déclinaisons de Paris à Séoul. «Pourquoi les gens viendraient-ils, alors qu’ils trouvent du chocolat à tous les coins de rue?», ajoute la Franco-Suisse, qui a finalement décidé de poser ses valises pour trois jours à Bruxelles.

Depuis l’ouverture du salon vendredi, les visiteurs se pressent entre les stands, où petits artisans et grands noms du chocolat belge, comme Neuhaus ou Godiva, rivalisent pour séduire un public réputé averti.

Le Belge, qui consomme quelque neuf kilos de chocolat par an (contre sept kilos pour un Français, 12 pour un Suisse et... moins de deux pour un Japonais), est un «connaisseur sans le savoir», souligne Cédric Van Belle, qui a mis sur pied une «route du chocolat belge» allant de Bruges aux Ardennes avec d’autres passionnés.

Le palais du consommateur belge a été éduqué grâce aux tablettes qu’il emportait, petit, dans son cartable, et aux pralines un «luxe abordable que l’on s’offre à la moindre occasion», ajoute Cédric Van Belle.

Défilé de mode... en chocolat

Pour attirer le chaland, les organisateurs ont mis sur pied un défilé de robes, chapeaux et autres sacs à main en chocolat, présentés deux fois par jour par des mannequins. Plus loin, ce sont des natures mortes réalisées, là encore uniquement en chocolat, par les élèves d’une académie des Beaux-Arts.

Pour cette première édition, quelques enseignes réputées manquent toutefois à l’appel, ce que regrette, entre deux démonstrations, le maître chocolatier Olivier Demol, de la maison Neuhaus. Lui a choisi de venir «surtout pour une question d’image», alors que les artisans plus modestes espèrent réaliser un bon chiffre d’affaires.

Le salon du chocolat de Bruxelles est ouvert jusqu’à dimanche sur le site de Tour et Taxis. Renseignements: http://brussels.salon-du-chocolat.com.