En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Celles: Romuald Blyweert apporte une nouvelle jeunesse au Saint Hadelin

A quelques minutes de Dinant, au cœur de l’un des plus beaux villages de Wallonie, qu’est Celles (commune de Houyet), le restaurant « Le Saint Hadelin » connaît une nouvelle jeunesse depuis quelques mois.

Une belle histoire vient donc de débuter pour cette jolie bâtisse de pierres à laquelle le jeune chef Romuald Blyweert apporte depuis juillet dernier de nouvelles lettres de noblesse gourmande. Une table qui peut également se marier avec une petite escapade dans ce village... en profitant d’une nuitée dans une autre belle adresse : l’hôtel du même nom, le Saint Hadelin.

Si le talent, comme le goût de l’indépendance, n’attend pas le nombre des années, Romuald Blyweert, est un parfait exemple de ce que l’on peut faire, et réussir, lorsque l’on décide de prendre son destin en main et d’atteindre son objectif d’indépendance. Lorsque, à l’approche de la trentaine, l’on décide aussi et surtout de ne pas abandonner ses rêves malgré crise et confinements. D’ailleurs, avec ou sans crise sanitaire, cela faisait longtemps que le jeune chef se formait dans de belles maisons en vue d’avoir un jour son propre restaurant et d’y proposer sa cuisine personnelle. Une cuisine de savoir-faire, de « fait maison » et de créativité, de produits d’ici le plus souvent et d’ailleurs quand nécessaire.

11

Ainsi, juste avant de reprendre le Saint Hadelin, Romuald travaillait aux côtés d’Alain Gilain à l’Hostellerie Gilain à Sorinnes (Dinant). Une belle maison étoilée depuis plus de vingt ans et dont la réputation n’est plus à faire dans la région dinantaise. Bien avant celle-ci, Romuald débuta son parcours grâce à un apprentissage à l’Hostellerie du Peiffeshof à Arlon avec Thierry Neyens. Ensuite, il poursuit sa formation en Suisse où, comme saisonnier dans le canton de Fribourg, il aborde la cuisine bistronomique. De retour en Belgique, il commence une 7e traiteur mais constate que là n’est pas sa voie. Il reprendra du service en restaurant gastronomique en rejoignant Olivier Bauche (actuel Président des JRE Belgique) à La Gloriette à Marche-en-Famenne. Suivront deux ans à La Plage d’Amée (Jambes) où il rencontre Céline qui deviendra sa compagne et la maman de ses trois petits garçons. Il passe encore par Le Chai Gourmand (Gembloux) et par Le Carré d’Herbes (Wépion) avant de revenir à la Plage d’Amée à la demande de Julien Wauthier (ex Top Chef) et, enfin, de rejoindre Alain Gilain à l’Hostellerie Gilain (Sorinnes/Dinant) où il travaillera jusque tout début juillet 2021 où il reprend Le Saint Hadelin à Celles.

Le Saint Hadelin fait peau neuve et propose une cuisine gastronomique de jeune chef

Ainsi, c’est à l’aube de l’été dernier que l’occasion lui a été offerte de reprendre un élégant restaurant, au cadre rénové avec bon goût, il y a cinq ans seulement. Situé à quelques minutes de Dinant et de Ciney, le Saint Hadelin est également niché au cœur d’une région aux multiples attraits touristiques et culturels des plus charmants. Une région que Romuald connaît bien puisqu’il y vit, à quelques minutes de Ciney avec sa compagne et leurs trois petits garçons. Ceux-ci prêtent d’ailleurs leur prénom aux trois menus créés par leur dynamique paternel.

La reprise du Saint Hadelin s’est donc faite rapidement pour Romuald qui, simplement en passant devant, a vu un jour que le restaurant était à remettre. En juin 2021, le Covid n’a toujours pas plié bagages. Par contre, Romuald pressant le grand besoin de chacun de se retrouver autour de bonnes tables ou de s’offrir de temps à autre une petite mise au vert le temps d’un week-end ou d’une escapade bucolique et dépaysante. Céline l’encourage à passer le cap ; c’est le moment ou jamais de se lancer dans l’aventure ! Elle continue alors à travailler au Château de Vignée voisin mais fait une pause maternité, le temps de mettre au monde, en décembre dernier, le petit Gabriel.

biche

Petits producteurs indépendants et sommelier professionnel au service

Romuald quant à lui poursuit son objectif de créer une vraie maison de bouche avec une cuisine personnalisée de très bon niveau. Ce pourquoi, en septembre dernier, il engage le sommelier Cédric Deblandre, anciennement sommelier à l’Hostellerie Lafarque à Spa (chef Olivier Tucky) ou encore au Château de Vignée. Ici, Cédric a créé la carte des vins en accord parfait avec la cuisine de Romuald. Il s’emploie aussi à imaginer des week-ends ou des périodes avec mise en exergue de telle ou telle région viticole (Côte du Rhône, Bourgogne, Champagne), de petits producteurs indépendants. Il propose également une belle carte de champagne et divers flacons de productions de bières et alcools locaux !

Un cadre associant ancien et moderne au cœur de l’un des plus beaux villages de Wallonie

Si les murs de cet ancien relais postal sont rustiques, le cadre intérieur et le mobilier sont actuels, accueillant et aussi confortables que des plus plaisants. Originaux aussi puisque en plus de la salle principale en deux parties et de la terrasse extérieure (couverte) 3 tables pour une petite douzaine de couverts au total, ont été imaginées côté cave à vin.

IMG_0131 - Copie

De petites alcôves permettent ainsi de dîner en tête à tête, voire à 4 ou 8 pour la plus grande des caves voûtées. C’est original et surprenant et donc, on s’en doute, très demandé!

Une vaste terrasse-véranda (couverte) est proposée par beau temps et un feu ouvert crépite dans la cheminée quand il fait froid à l’extérieur.

A deux pas en contrebas, les anciens propriétaires ont gardé l’Hôtel Le Saint Hadelin où ils proposent 8 chambres à tous ceux qui, une fois passé par la table de Romuald, préfèrent rester sur place et une découverte bien venue de cette région riche en quantité d’atouts attrayants.

Ceci dit, le village de Celles compte de nombreux gîtes (on parle de 2000 lits pour la région) propices à l’installation de quelques jours pour mieux visiter les atouts des environs et s’attabler, notamment, au Saint Hadelin sans devoir reprendre une longue route ensuite.

Une cuisine à l’avenir prometteur grâce à un talent en devenir

Rôdé dans de belles maisons, le chef Romuald Blyweert s’emploie désormais à mettre son imagination au service de sa propre enseigne. Son objectif : mettre en pratique ses acquis mais aussi sa créativité. Il articule celle-ci autour de produits venant réellement de la région tels le beurre de chez Mathot (Celles), le bœuf de chez Dimitri Beguin (Hamois), les fromages de la fromagerie Le bonheur est dans le pré à Ciney, les œufs de chez Jean-Yves Censier, … Et quand on lui demande quels sont ou seront ses plats « signature » ou simplement les produits qu’il préfère cuisiner, il parle de ris de veau braisé, de langoustine au risotto de salsifis, de sole aux légumes saisonniers mais aussi et toujours, de véritables préparations « maison » comme son pain, son beurre, sa sélection de boisson (extraction de fruits ou légumes) sans alcool et même sa pâtisserie qu’il aime, comme tout le reste ici, préparer lui-même.

Côté Menus, le Saint Hadelin, propose trois formules inspirées des prénoms des fistons de Romuald et Céline :

Menu Gabriel – 3 services – 38 € (59 € avec la sélection de vins)

Menu Nathan – 4 services – 42 € (70 € avec la sélection de vins)

Menu Maxime – 5 services – 65 € (95 € avec la sélection de vins)

Infos pratiques

Le Saint Hadelin - Route de Neufchâteau, 21 - 5561 Houyet (Celles) - 082 66 64 42 - www.lesainthadelin.be - Ouvert de 12h à 14h & 19h à 21h - Restaurant fermé les mercredi et jeudi

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale