En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

La Police de Bruxelles Nord va s’équiper de bodycams

La Zone de Police Bruxelles Nord a procédé à l’acquisition de bodycams en vue de doter ses services opérationnels de première ligne en uniforme. Le déploiement dans les unités se fera progressivement à partir du mois de mai 2022.

« Après une phase test concluante menée durant le premier trimestre 2021, notre zone de Police a procédé à une première commande de 70 bodycams afin de lancer une phase de déploiement au sein des unités de première ligne en uniforme », explique Cécile Jodogne (DéFI), présidente du collège de police et bourgmestre f.f. de Schaerbeek.

Afin de permettre l’utilisation de ces bodycams sur le terrain, la Zone de Police a soumis aux conseils communaux compétents sur son territoire une demande d’autorisation pour l’installation et l’utilisation de bodycams, « Il s’agissait de la dernière étape légale à passer et elle a été votée dans les trois conseils communaux compétents pour le territoire de la zone de police », se réjouissent le bourgmestre f.f. d’Evere Ridouane Chahid (PS) et le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir.

Mai 2022

PolBruno finalise encore la configuration technique et la formation de ses policiers avant de lancer le déploiement des caméras piétonnes dans les unités. Celui-ci devrait se fera progressivement à partir du mois de mai 2022. Une information plus complète sur les modalités concrète d’utilisation des bodycams sera proposée dans le courant du mois de mai, à la fin du processus de mise en place.

Portées de manière visible sur le gilet pare-balle, ces bodycams permettront l’enregistrement vidéo, l’enregistrement audio, la prise de photographies ainsi que la conservation des données de localisation. Par l’utilisation de ces caméras, la Zone de Police souhaite atteindre plusieurs objectifs.

Renforcer le professionnalisme des interventions policières et favoriser la transparence de celles-ci. Améliorer le rendre-compte des interventions policières à l’égard des autorités de police administrative et judiciaire, ainsi que dans le cadre des plaintes contre la Police. Apaiser les relations entre les intervenants policiers et leurs interlocuteurs selon le principe de la désescalade en informant préalablement ces derniers de l’enregistrement de leurs faits, gestes, propos… Sécurité des fonctionnaires de police : réduire le nombre de faits de violence. Augmenter la qualité et étayer les constatations d’infractions en augmentant le recours à des constatations matérielles (par exemple, dans le cadre de faits de violence intrafamiliales).

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale