Detroit et son nouveau coach dominent San Antonio (vidéo)

Les arrières Brandon Jennings (21 pts) et son remplaçant Rodney Stuckey (20) ont mené une attaque bien équilibrée avec six joueurs à dix points et plus. Les Pistons ont surtout déployé une volonté et une énergie traduite par 13 interceptions et 19 pertes de balles provoquées chez leurs adversaires.

Face à eux les cinq Spurs titulaires n’ont cumulé que 34 points en attaque, Parker et Duncan n’en signant que 11 chacun.

Detroit (22 victoires-29 défaites) conserve toutes ses chances de disputer les play-offs. La franchise du Michigan est 9e avec un bilan identique à celui de Charlotte, 8e.

Indiana s’est bien repris après sa défaite à Orlando. Les Pacers ont signé leur plus large succès de la saison aux dépens de Denver 119-80. Le duo d’intérieur David West (25 pts), Roy Hibbert (14 pts, 12 rbs) s’est régalé. Les 13 joueurs de l’équipe ont marqué au moins un panier. Denver, sans véritable meneur en raison de la blessure de Ty Lawson, s’est heurté au mur défensif local ne rentrant que 31,5% de ses tirs.

Philadelphie sombre corps et âme en Californie. Le Sixers ont subi une seconde correction en autant de jour. Ils ont plié 123-80 à Golden State, 24 heures après leur défaite 123-78 chez les Los Angeles Clippers. Voilà vingt ans qu’une équipe n’avait pas perdu deux matchs de suite par 40 points d’écart. C’était déjà les Sixers qui avaient «réussi» cette perf en 1994.

Houston semble avoir trouvé la formule. Les Rockets ont porté à six leur série de succès consécutifs. Ils ont gagné 89-107 à Minnesota malgré Chandler Parsons a planté 20 points et Dwight Howard 18 plus 15 rebonds. Houston (35-17), 5e au classement à l’Ouest, a désormais Portland (36-15) et San Antonio (37-15) dans son viseur.