Québec: feu vert à l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti

Le gouvernement du Québec a donné jeudi son feu vert à l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti, dans le golfe du Saint-Laurent, afin de réduire potentiellement sa dépendance énergétique. Grande comme la Corse, cette île avec seulement 200 habitants et surtout occupée par 200.000 cerfs de Virginie, renfermerait de 30 à 40 milliards de barils de pétrole. Le gouvernement québécois veut «favoriser l’indépendance énergétique du Québec», a déclaré Pauline Marois, première ministre du Québec lors d’une conférence de presse. La moitié du déficit commercial de la province sur les dix dernières années est à mettre au compte des achats de produits pétroliers.