Jeux de Sotchi: le tour d’honneur du fondeur péruvien Roberto Carcelen, arrivé 28 minutes après le champion olympique (vidéo)

Il a longtemps ramé, trébuché, glissé. Dans les montées très exigeantes du parcours, il a même tout simplement marché plutôt que skié. Mais Roberto Carcelen y est finalement parvenu, franchissant drapeau péruvien en main la ligne d’arrivée. En 1h06 : 28, le Péruvien a bouclé les 15 km de l’épreuve sous les applaudissements généreux de la foule à la 87e et dernière place. Il a ensuite reçu l’accolade de l’avant-dernier, le Népalais Dachhiri Sherpa, autre étonnant olympien d’expérience -ce sont ses troisièmes JO- et du Suisse Dario Cologna, vainqueur de l’épreuve avec près de 28 minutes d’avance sur lui…

« Je suis très satisfait. Il y a deux semaines je me suis brisé deux côtes, et à la veille de la course j’ai attrapé froid. J’ai vraiment beaucoup souffert », a reconnu Carcelen qui, en 2010, était devenu le premier Péruvien à participer à des JO d’hiver, à Vancouver.

« C’était ma dernière course. J’envisage de travailler avec des enfants, de leur apprendre à faire du ski, et peut-être qu’on pourra même les aider à participer aux jeux Olympiques », a-t-il conclu.

> Découvrez la vidéo de son arrivée à Sotchi en cliquant ici.