Braine-l’Alleud: Un parking de 200 places pour le centre administratif

Les Brainois le savent désormais bien, les services de la Commune et ceux du CPAS seront bientôt regroupés dans un nouveau bâtiment situé dans le parc de l’Alliance, au numéro 51 de l’avenue du Japon. Un dossier qui fait actuellement l’objet d’une enquête publique jusqu’au 18 février. Ce que beaucoup ignoraient, semble-t-il, c’est qu’une réunion d’information se tenait ce mercredi. Audrey Pieters, architecte et attachée spécifique de la commune, et Jean-Marc Wautier, échevin de l’Urbanisme, venaient présenter les plans du futur bâtiment. L’assistance était composée d’une dizaine de personnes, dont plusieurs membres des groupes d’opposition Ecolo et Intérêts Brainois.

Un parking de 200 places

Au-delà de ces considérations, on en sait un peu plus sur la transformation de l’ancien siège Toyota en administration communale. Tout d’abord, le personnel qui déménagera dans ce bâtiment. Entre employés de l’administration communale, employés du CPAS et ouvriers communaux, 184 personnes devraient occuper les lieux. À l’extérieur, la commune disposera d’un parking d’environ 200 places, auxquels il faut ajouter le petit parking pouvant accueillir une dizaine de voitures situé juste devant le bâtiment. Sachant que certains employés utilisent le covoiturage, un système de navettes ou les transports en commun, cela laisse une vingtaine voire une trentaine de places disponibles pour les visiteurs. Rappelons qu’à l’heure actuelle, l’administration communale est répartie sur plusieurs sites et ne dispose pas d’un parking à proprement parler. Le parking de la Goëtte, le plus proche, est utilisé tant par le personnel que par les visiteurs mais aussi les navetteurs, les simples chalands et certains visiteurs de l’hôpital Chirec situé juste à côté.

En ce qui concerne le bâtiment, de nouveaux éclairages permettront une meilleure gestion de la luminosité et un module de récupération de la chaleur sera utilisé. Le but est d’être le moins énergivore possible. Pour répondre à cet objectif, des travaux seront réalisés par la suite sur « l’enveloppe » du bâtiment, à l’extérieur donc. Quant à l’aménagement intérieur, l’entrée sera commune puis le visiteur sera dirigé d’un côté (administration) ou de l’autre (CPAS) dans une salle d’attente. Celle-ci disposant d’une baie vitrée, une participante a fait remarquer qu’elle craignait un manque de discrétion par rapport aux bénéficiaires du CPAS qui seraient ainsi « mis en vitrine ». Mais les plans actuels sont en quelque sorte une « première proposition » et ce genre de données peut encore évoluer à l’avenir.