En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Arrivé à Habay-la-Neuve à l’été 2019 en provenance d’Arlon, Abdoulaye N’Diaye s’apprête à quitter la Gaume pour retourner en région arlonaise. Cette fois, c’est du côté de Freylange que le solide attaquant français va déposer son sac. « J’avais des touches avec plusieurs clubs et j’ai pris ma décision la semaine dernière », glisse celui qu’on avait découvert à Ethe en janvier 2016.

« C’est un club qui a un projet sportif assez intéressant. Cela fait un petit temps que nous sommes en contact, on a beaucoup parlé, on s’est rencontré à l’une ou l’autre reprise et j’ai senti qu’on me voulait vraiment là-bas. D’autres clubs intéressants comme Meix-devant-Virton m’ont contacté mais Freylange n’est pas si loin que ça de mon domicile à Longwy et je connais déjà pas mal de monde là-bas. Le fait de certainement redescendre en P1 ne me dérange pas trop, je suis certain de pouvoir m’épanouir à Freylange. »

Candidat au titre ?

Malgré le futur départ de son gardien Murcia, Freylange se montre assez ambitieux dans son recrutement. Après avoir attiré le Gaulois Tom Paquet, l’arrivée de l’attaquant d’Habay le confirme.

« Si on va jouer la montée ? Je ne sais pas, c’est encore un peu tôt pour le dire. On ne sait pas encore qui va monter, qui va descendre de D3 et comment les autres clubs vont se renforcer. Je pense que la série sera plus costaude la saison prochaine. Après, il faudra voir aussi les aléas de la saison avec les blessures. Une chose est sûre, l’ambition sera de faire mieux que cette saison où le club est en lice pour participer au tour final et en course en coupe. Je pense que le podium sera donc un objectif réaliste pour nous. »

Touché à l’épaule

Mais avant de tenter de tutoyer les sommets de la P1 avec les Mauves, Abdoulaye N’Diaye a une saison à terminer à Habay-la-Neuve. Et ce dimanche, face à Sprimont, l’attaquant s’est fait une petite frayeur. Il est sorti en se tenant l’épaule. Contacté ce lundi en début d’après-midi, l’attaquant a passé des examens.

« Je sors des urgences en fait. Ça ne va pas spécialement mieux mais j’ai été rassuré, il n’y a rien de cassé ni même de luxé. J’ai juste une grosse contusion musculaire. Je dois donc observer du repos. Je dois d’ailleurs voir un médecin ce mardi à ce sujet pour en savoir un peu plus sur mon indisponibilité. Je suis tout de même un peu soulagé que ce ne soit pas quelque chose de plus sérieux »

Concernant la défaite 0-2 face aux Carriers, l’attaquant habaysien reconnaît que la victoire liégeoise était amplement méritée. « On a vraiment ressenti de la fatigue pour ce match. Même si nous étions dans une bonne dynamique, des fois, il y a un petit relâchement. Après, cela s’est aussi payé cash parce que nous sommes tombés sur une très belle équipe de Sprimont en face. Tactiquement, ils nous ont vraiment bien pris et une fois qu’ils ont été devant, il était très difficile pour nous de revenir au score. Ils ont bien maîtrisé leur sujet. »

Si les Gaumais sont fatigués, ils vont maintenant avoir deux semaines pour se remettre et préparer leur déplacement à Jodoigne. « Cela va nous faire du bien. On va un peu recharger les batteries avant d’attaquer les deux derniers matchs de la saison. On aura à cœur de bien finir. On avait toujours dit qu’on visait une place dans la colonne de gauche. On y est, c’est à nous de tout faire pour que cela reste le cas. On veut finir la saison sur une bonne note. On vient de faire une belle série pour remonter au classement, ne gâchons pas tout sur les deux dernières sorties face à Jodoigne et Aywaille. »

Pas sa meilleure saison

Pour sa 3e et dernière saison en Gaume, Abdoulaye N’Diaye a inscrit 8 buts en 22 apparitions. Un total qui n’est pas vraiment du goût du buteur français. « Je suis un peu déçu de ma saison. C’est mon moins bon total de buts en nationale. Je pense que j’aurais vraiment pu marquer plus. Après, mon temps de jeu a été un peu moindre et j’ai aussi galvaudé quelques opportunités. Ceci explique cela. De base, j’aurais aimé atteindre la barre des 15 buts comme plus ou moins les autres saisons. »

Si l’attaquant n’a pas connu son meilleur rendement, il faut dire que la campagne d’Habay n’a pas été de tout repos. « On a quasi tous été blessés à tour de rôle. Je pense qu’il serait plus simple de faire la liste des joueurs qui n’ont pas été blessés (rires). Un garçon comme Aloïs (Reichert) a pu tout jouer et heureusement pour nous. Je pense que toutes ces blessures ont joué sur notre moral au premier tour. Pourtant, on a prouvé au deuxième tour que, malgré autant d’absences, on était capables de faire de bons résultats. Après, le côté positif de cette situation c’est que plusieurs jeunes du club ont reçu leur chance et ont décroché bien plus de temps de jeu que ce qu’ils auraient pu espérer. C’est une bonne chose pour eux. Je pense à des très jeunes comme Mathys (Hotua), Louis (Lepère) ou Emile (Widart). Les autres jeunes, mais qui ont plus d’expérience, comme Aloïs (Reichert), Wesley (Ajavon), Loïc (Gillet) ou Nico (Brevers) ont montré qu’ils avaient un gros potentiel. Et, sans sa rupture des ligaments croisés, un garçon comme Firmin (Monaville) aurait lui aussi pu se faire une belle place dans le groupe. »

Stéphane Marchesani

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******* ** ************** ** ********* **** ** ********** ********** ********* ********* ************ ** ******* ** ***** **** ********* ** ******* ********** ***** ***** ******* ** ****** ** ********* *** ** ****** ********* ********* ** ******** *** **** ***************** *** ******* **** ********* ***** ** ****** **** ** ********* ** ******* ****************** ****** ***** ******* ***** ********** ** **** ** ******* *****

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles